MÉLINE Henri, Marie, Bertrand

Par Annie Pennetier

Né le 8 août 1924 à Verneuil-sur-Avre ( Eure), exécuté le 10 juin 1944 à Marcilly-en-Villette ( Loiret) ; étudiant parisien ; résistant FFC réseau Vélite-Thermopyles.

Henri Méline, dit Bertrand, était le fils de Henri Pierre Méline et de Anne Mathilde Michelin, domiciliés 50 rue d’Assas (Paris VIe arr). Il fit sa scolarité au collège catholique Stanislas (Paris VIe) où il était étudiant en classe préparatoire à Centrale.
Membre du corps franc « Liberté » du Réseau Vélite-Thermopyles des Forces françaises combattantes, matricule : RX3049,
Henri Méline a été fusillé sommairement, en juin 1944, à Marcilly-en-Villette au lieu-dit Le Cerf-Bois dans le Loiret.
Il a été passé par les armes avec onze autres étudiants : Pascal de Brunhoff, Louis André, François Archer, Paul Chavasse, Henri Chavasse, Michel Grosselin, Claude Lambert, Jacques Langlois d’Estaintot, Jean Martin, Francis Kermina, Henri Petit.

Il a été reconnu Mort pour la France, homologué P2 avec engagement le 1er mars 1944, sous-lieutenant avec prise de rang le 1er juin 1944 par le décret du 25 octobre 1947, [JO du 1er novembre 1947) et Interné résistant.

Son frère Jacques Méline publia en 1994 dans le bulletin du lycée Stanislas L’Écho de Stan, un texte très documenté sous le titre « La Clairière tragique de Cerfbois ».

La Ferté-Saint-Aubin, Marcilly-en-Villette (Loiret) 10 juin 1944

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article194910, notice MÉLINE Henri, Marie, Bertrand par Annie Pennetier, version mise en ligne le 7 janvier 2022, dernière modification le 26 janvier 2022.

Par Annie Pennetier

SOURCES : SHD Vincennes GR 16 P 409554. — Alexandre Astruc, Le plaisir en toute chose, éditions Neige, 2015. — Georges Joumas, La tragédie des lycéens parisiens résistants 10 juin 1944 en Sologne, Corsaire Éditions, 2014.

Version imprimable Signaler un complément