PETIT-CLAIREMBAULT Ernest

Par Jean-Luc Labbé

Ouvrier ou artisan tisserand puis marchand forain (Issoudun) ; socialiste blanquiste en 1883, élu socialiste guesdiste d’Issoudun (Indre) de 1896 à 1908.

En décembre 1883, Ernest Petit fut élu au comité du quartier des Capuçins de la « Ligue démocratique pour la revendication des franchises communales », organisation issoldunoise d’inspiration blanquiste à l’initiative de Jean-Félix Fénon. Ernest Petit avait recueilli 60 voix d’électeurs de son quartier. Mais il renonça à cette responsabilité politique qu’il jugea « incompatible avec son emploi du temps » (L’Eclaireur du Berry, fin décembre 1883).
Domicilié rue Forcée, Ernest Petit (marié à une femme née Clairembault) entra au conseil municipal en 1896 sur la liste « ouvrière et socialiste » du maire Jacques Dufour. Réélu avec le 5ème meilleur score sur 27 candidats en 1900 sur la liste du maire socialiste autonome Bonjour-Perrochon, il fit le choix politique en 1904 d’être candidat (et élu) sur la liste du député (Guesdiste-Union Socialiste Révolutionnaire) Jacques Dufour. Il se déclarait alors marchand forain. Il ne fut pas candidat en 1908 après douze ans passé au conseil municipal d’Issoudun.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article195009, notice PETIT-CLAIREMBAULT Ernest par Jean-Luc Labbé, version mise en ligne le 7 septembre 2017, dernière modification le 31 août 2017.

Par Jean-Luc Labbé

SOURCES : Arch. Dép. Indre. – L’Eclaireur du Berry, décembre 1883.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément