DUMOULIN Auguste, Louis

Par Robert Serre, Dominique Tantin, Jean-Luc Marquer

Né le 1er juin 1921 à Montrigaud, auj. Valherbasse (Drôme), exécuté sommairement le 2 août 1944 à Noyarey (Isère) ; résistant de l’Armée secrète.

Auguste, Louis Dumoulin était le fils de François et d’Adeline Bret. Il était né au hameau de l’Herbasse à Montrigaud, auj. Valherbasse (Drôme).
Menuisier, il habitait 182, cité Paul Mistral à Grenoble (Isère).
Il s’engagea dans la Résistance et rejoignit les rangs du maquis du Vercors, secteur 8 de l’AS-Isère.
Le corps d’un homme fut retrouvé par des enfants sur une berge de l’Isère au lieu-dit "Pont de Pierre" le 15 août 1944 à Rovon (Isère).
L’acte de décès n° 9 fut dressé pour un inconnu, avec le signalement : « Âge, paraît 30 ans, cheveux bruns, taille un mètre soixante-dix, Est vêtu d’un chandail de laine Grenat à grosses torsades, manches grenat plus foncé, chemise kaki avec deux poches, culottes velours gris, jambières cuir, souliers usagés ville. »
Un jugement du tribunal civil de Saint-Marcellin (Isère), en date du 6 avril 1945, déclara que cet inconnu était Auguste Dumoulin.
Tentant de quitter le Vercors après l’ordre de dispersion du 23 juillet 1944, faisant suite à l’assaut du massif par les troupes allemandes le 21 juillet 1944, il avait été fait prisonnier puis sommairement exécuté par les Allemands le 2 août 1944 à Noyarey (Isère).
Son corps avait été jeté dans l’Isère, dépouillé de tout document permettant son identification.
Auguste Dumoulin obtint la mention « Mort pour la France ».
Son nom est inscrit sur le monument aux Morts de sa commune natale.


Notice provisoire


Voir : Noyarey, du 27 juillet au 4 août 1944

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article195017, notice DUMOULIN Auguste, Louis par Robert Serre, Dominique Tantin, Jean-Luc Marquer, version mise en ligne le 31 août 2017, dernière modification le 5 octobre 2021.

Par Robert Serre, Dominique Tantin, Jean-Luc Marquer

SOURCES : Archives départementales de la Drôme, 132 J 41. — Arch. dép. Rhône et Métropole, Mémorial de l’oppression, 3808 W 406 — SHD Vincennes, GR 16 P 200533 (nc) ; GR 19 P 38/16 — AVCC Caen, AC 21 P 176856 (nc) — Site Mémoire des hommes.— Archives remises à l’AERD par le fils d’André Vincent-Baume, puis déposées aux ADD. — Monument aux morts Montrigaud. —J. Parsus, Malleval, op. cit., p. 190. — MémorialGenWeb. — État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément