GENDILLOU Joseph

Par Bernard Pommaret, Dominique Tantin

Né le 17 juin 1923 à Châteauneuf-la-Forêt (Haute-Vienne), exécuté sommairement le 18 juillet 1944 à Surdoux (Haute-Vienne) ; résistant FTPF.

Stèle à la mémoire de Henri Cosse et Joseph Gendilloux, Surdoux (Haute-Vienne)
Stèle à la mémoire de Henri Cosse et Joseph Gendilloux, Surdoux (Haute-Vienne)
Crédit : MémorialGenWeb

FTPF, sous-secteur A, homologué du 1er mai 1944 au 18 juillet 1944, il était placé sous les ordres du commandant Philibert.

Le 18 juillet 1944, au lieu-dit La Boissonnie, sur le RD 12, commune de Surdoux, « étant en embuscade, avec grenades et lance-torpilles, attendant le convoi allemand venant de La Croisille-sur-Briance, a été fait prisonnier avec un autre FTP Henri Gabriel Cosse, par une patrouille ennemie, martyrisé et tué sur place. »
Gendillou obtint la mention Mort pour la France. Son nom et celui de Cosse sont inscrits sur une stèle érigée sur le lieu de leur exécution, et qui mentionne la présence de miliciens aux côtés des Allemands, sur le monument aux Morts de Châteauneuf-la-Forêt et sur le monument commémoratif 1939-1945 du Jardin d’Orsay à Limoges.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article195058, notice GENDILLOU Joseph par Bernard Pommaret, Dominique Tantin, version mise en ligne le 1er septembre 2017, dernière modification le 15 septembre 2017.

Par Bernard Pommaret, Dominique Tantin

Stèle à la mémoire de Henri Cosse et Joseph Gendilloux, Surdoux (Haute-Vienne)
Stèle à la mémoire de Henri Cosse et Joseph Gendilloux, Surdoux (Haute-Vienne)
Crédit : MémorialGenWeb

SOURCES : SHD-AVCC Caen AC 21P 192115. — SHD GR 16 P 249960. — IR 1208 19626 / ADIRP 87. — ODAC 87. — MémorialGenWeb.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément