CHABANEL Auguste, Laurent

Par Robert Serre, Jean-Luc Marquer

Né le 28 mars 1896 à Tain, aujourd’hui Tain-l’Hermitage (Drôme), fusillé sommairement le 30 août 1944 à Anneyron (Drôme) ; ouvrier ; victime civile.

Auguste, Laurent Chabanel était le fils de Jean, Henri Chabanel, ouvrier maçon, et de Marie Landeau, son épouse.
Il naquit au domicile de ses parents, rue Traversière à Tain, aujourd’hui Tain-l’Hermitage (Drôme).
Appelé à l’activité, il fut incorporé le 8 avril 1915 au 6e régiment d’infanterie coloniale.
Il passa au 1er RIC le 28 août 1916. Il fut évacué le 24 octobre 1916 pour pieds gelés et revint au bataillon le 31 janvier 1917. Il fut blessé le 7 juin 1917 par éclat d’obus et reprit sa place le 12 juillet 1917. Il fut évacué malade le 4 février 1918 et revint le 27 octobre 1918. Il fut rendu à la vie civile le 17 septembre 1919.
Il épousa Marie, Antoinette Berthon le 15 mars 1930 à Albon (Drôme).
En septembre 1939, il fut classé affecté spécial au titre de la société Rhodiaceta à Roussillon (Isère). Il fut démobilisé le 23 juillet 1940.
Âgé 48 ans, ouvrier agricole ou ouvrier de l’usine de la Céramique dirigée par Calet à Andancette (Drôme), Auguste Chabanel fut trouvé porteur d’un reçu des FFI concernant des jumelles. Les Allemands le considérèrent comme résistant et le fusillèrent à Anneyron (Drôme) le 30 août 1944 la veille de la libération de la Drôme.
Il est enterré dans une tombe collective au cimetière communal d’Albon aux côtés de William Bouvier, Marin Descorme, Louis Lafaury et Pierre Octruc
Son nom figure sur le monument aux morts, à Albon.
Il n’y a pas de dossier à son nom au service historique de la Défense.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article195113, notice CHABANEL Auguste, Laurent par Robert Serre, Jean-Luc Marquer, version mise en ligne le 2 septembre 2017, dernière modification le 22 novembre 2022.

Par Robert Serre, Jean-Luc Marquer

SOURCES : Arch. dép. Drôme, RMM, Romans, 1916, mat 332 ; 132 J 2. — Calet (Céramique), page 23. — Cdt Pons, De la Résistance à la Libération, rééd. 1987 265. — Joseph La Picirella, Témoignages sur le Vercors, 14e édition, 1991. p. 452. — Geneanet. — État civil, acte de naissance n°16.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément