GAILLARD Louis, Ernest

Par Jean-Luc Labbé

Né et mort à Issoudun 6 septembre 1865-31 octobre 1943 ; vigneron propriétaire ; militant et élu socialiste à Issoudun (Indre) à partir de 1908.

Vigneron propriétaire et militant issoldunois de la Fédération socialiste autonome à partir du début des années 1890, Louis-Ernest Gaillard (dont le prénom d’usage était Ernest) fut de ceux qui rejoignirent le PSU-SFIO à la suite du congrès d’unité d’octobre 1906. En 1908, il fut candidat pour la première fois aux élections municipales d’Issoudun sur la liste du PSU conduite par le député-maire sortant Jacques Dufour. A ces élections, profitant de la division entre les socialistes unitaires et les républicains socialistes qui avaient refusé de rejoindre l’unité, la droite obtint une victoire inespérée avec dix-neuf élus sur vingt-sept. Louis-Ernest fut élu avec sept de ses collègues socialistes et siégea dans l’opposition. Le même cas de figure se reproduisit pour les élections municipales de 1912.
Le 12 février 1911, Ernest Gaillard avait été candidat à l’élection au Conseil d’arrondissement dans le canton Issoudun-sud, au nom du Parti Socialiste : « A cette époque où la réaction semble relever la tête et où, employant une nouvelle tactique, elle se couvre du masque de républicain pour mieux, suivant l’expression d’une de ses créatures, « étrangler la gueuse de République », il faut, sans répit, opposer l’action énergique du socialisme qui, seule, nous débarrassera à jamais de la réaction capitaliste et cléricale », déclarait-il dans L’Emancipateur du 8 février 1911. Avec cette profession de foi Gaillard s’adressait aux « ouvriers de l’atelier, vignerons et cultivateurs ».
En 1919, alors que le PSU regagnait la ville, Ernest Gaillard fut le mieux élu des vingt-sept candidats avec 1567 voix sur 2555 votes exprimés. Toujours le mieux élu, il resta au conseil municipal suite aux élections de 1925. Il était sur la liste du maire sortant, dissident socialiste Jamet. Dans le canton d’Issoudun-sud, il fut élu quatre fois, le 14 décembre 1919, en juillet 1925, octobre 1931 et 1937.
Louis Ernest Gaillard, qui se disait « viticulteur » en 1908, était le fils d’un ouvrier parcheminier (Hippolyte Gaillard) qui était devenu vigneron suite à son mariage en octobre 1861 avec une fille de vigneron (Marie-Louise Pivert). Louis-Ernest Gaillard, qui se disait alors « vigneron », s’était marié le 14 décembre 1897 avec Juliette Chédeau.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article195119, notice GAILLARD Louis, Ernest par Jean-Luc Labbé, version mise en ligne le 3 septembre 2017, dernière modification le 3 septembre 2017.

Par Jean-Luc Labbé

SOURCES : Arch. Dép. Indre. – L’Émancipateur. – État civil. – Notice établie pour le Maitron par Justinien Raymond.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément