JAQUET Delphin [pseudo Legrand Joseph]

Par Bernard Pommaret, Dominique Tantin

Né le 21 février 1901 à Limoges (Haute-Vienne), mort des suites de blessures le 16 juillet 1944 à l’hôpital de Limoges ; cordonnier ; résistant FTPF.

Fils de Félix Jaquet, journalier, alors âgé de 25 ans, et de Marie Hébrard, 22ans, sans profession, Delphin Jacquet, qui fut exempté du service militaire en raison d’une santé défaillante, épousa Renée Carrier à Limoges le 11 juillet 1925. Le couple eut deux enfants. Il était domicilié 12, cité Beaublanc à Limoges.
Résistant dans le service renseignement des FTPF, secteur de Limoges à partir de juin 1942, il rejoignit un maquis FTPF dans le secteur de Rancon, dans le nord de la Haute-Vienne.
C’est dans cette localité qu’il fut arrêté le 15 juillet 1944 ; blessé par les Allemands alors qu’il se trouvait dans le tramway départemental ou aux abords de la gare du tramway, il décéda des suites de ses blessures à l’hôpital de Limoges.
Son nom est inscrit sur le monument commémoratif 1939-1945 au Jardin d’Orsay à Limoges.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article195148, notice JAQUET Delphin [pseudo Legrand Joseph] par Bernard Pommaret, Dominique Tantin, version mise en ligne le 4 septembre 2017, dernière modification le 4 septembre 2017.

Par Bernard Pommaret, Dominique Tantin

SOURCES : SHD GR 16 P 304128. — IR-AM 4H142. — Dossier CVR 87 (CVR 9041). — ADIRP 87. — état civil et registre matricule, Limoges.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément