JOUANDEAU Émile

Par Bernard Pommaret, Dominique Tantin

Né le 5 novembre 1923 à Nantiat (Haute-Vienne), mort en action le 8 février 1944 à Compreignac (Haute-Vienne) ; cultivateur ; résistant FTPF.

Célibataire, Émile Jouandeau, domicilié à Saint-Géry, commune de Nantiat, réfractaire au STO, avait rejoint les FTPF dont il avait intégré l’État-major départemental à partir du 9 novembre 1943 (sous le pseudonyme de Joseph Gautier).
Le 8 février 1944, il fut blessé au cours d’un combat contre les GMR et décéda le jour même à Compreignac, dans les Monts d’Ambazac.
Il obtint la mention Mort pour la France. Son nom est inscrit sur le monument aux Morts de sa commune natale et à Limoges sur le monument commémoratif 1939-1945 au Jardin d’Orsay.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article195154, notice JOUANDEAU Émile par Bernard Pommaret, Dominique Tantin, version mise en ligne le 4 septembre 2017, dernière modification le 27 février 2020.

Par Bernard Pommaret, Dominique Tantin

SOURCES : SHD GR 16 P 311887. — SHD-PAVCC Caen AC 21P 59651. — IR 1208 08731, ODAC 87. — Dossier CVR 87 (cvr 9133). — ADIRP 87. — Mémoire des Hommes.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément