MICHAUT Paulette [née LEFEBVRE Paulette, Louise, Alphonsine, Alberte]

Par Jacques Girault

Née le 14 juillet 1919 à Rouen (Seine-Inférieure/Maritime), morte le 6 juillet 2006 à Nanterre (Hauts-de-Seine) ; institutrice dans le Calvados puis dans la Seine ; résistante ; militante communiste.

Photo de P. Michaut dans la Revue des travailleuses, n° 6, décembre 1952

Paulette Lefebvre dont les parents habitaient Mont-Saint-Aignan, devint institutrice. Dans le Calvados, elle participa à l’action des femmes résistantes et anima les comités féminins du Front national à partir de 1943. Elle fut également agent de liaison au côté de Denise Meunier et de Jeanne Malenfant. Son pseudonyme était Claudine Danielle. Elle s’illustra aussi pour avoir hébergé de juifs et recueilli des enfants.

Membre active de l’Union des femmes françaises, elle fut la responsable de l’organisation du Calvados à la Libération. Elle entra dans la direction nationale de l’Union en 1947 et y demeura jusqu’en 1954. En 1949, elle participa au Congrès national de l’Union des Femmes Françaises, où elle prit la parole. Après-guerre, elle fut directrice du journal Femmes Françaises. Elle contribua régulièrement à L’Avenir normand et à la Revue des Travailleuses.

Elle épousa en décembre 1947 à Petit-Quevilly (Seine-Inférieure/Maritime) Victor Michaut, dirigeant du Parti communiste français. Ils eurent trois garçons qui s’ajoutèrent à une fille qu’elle avait eu avant son mariage. Ils vinrent habiter à Clamart (Seine-Hauts de Seine) où elle continua à militer.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article195201, notice MICHAUT Paulette [née LEFEBVRE Paulette, Louise, Alphonsine, Alberte] par Jacques Girault, version mise en ligne le 6 septembre 2017, dernière modification le 19 août 2021.

Par Jacques Girault

Photo de P. Michaut dans la Revue des travailleuses, n° 6, décembre 1952

SOURCES : Service historique de la Défense, Vincennes GR 16 P 353097. — Thèse de Pierre Roche. — Michaut P., « Contre ce mur épais, il faut une pioche solide », in La revue des travailleuses, n°6, décembre 1952 (source : BNF Gallica). — Loiseau, D., L’Union des Femmes Françaises pendant les Trente Glorieuses : entre « maternalisme », droit des femmes et communisme, dans « Le Mouvement Social », n°265, 2018, p. 37-53. — Discours de Denise Meunier lors de sa remise de la légion d’honneur en 2014. — Renseignements fournis par la famille. — Notes d’Alain Dalançon

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément