ROUX Jean

Par Daniel Grason, Hervé Barthélémy, Cédric Neveu

Né le 22 septembre 1885 à Saint-Flour (Cantal), exécuté le 14 juin 1944 par la Gestapo et la Milice à Saint-Georges (Cantal) ; homme d’équipe à la SNCF ; victime civile.

Fils d’Alexandre Roux, journalier et d’Eugénie, née Bertrand, Jean Roux se maria avec Elisa, Célestine Chalier le 21 octobre 1911. Veuf, il se remaria avec Marguerite Boucharinc le 5 juin 1920.
Après avoir combattu durant la Première Guerre mondiale, dont il sortit mutilé, Jean Roux entra au chemin de fer le 22 octobre 1919, comme homme d’équipe surnuméraire. Il fut commissionné à ce poste un an plus tard. Pendant l’Occupation, est fut en service à Saint-Flour où il vivait avec sa femme et ses deux enfants 122 avenue de Bellevue. Jean Roux était homme d’équipe au service de l’exploitation à la SNCF en gare de Saint-Flour.
Il fut arrêté entre le 10 et le 12 juin dans le cadre d’une vaste rafle de la Sipo-SD suite à la mort d’Hugo Geissler, leur chef.
Il fut exécuté en représailles avec vingt-autres civils le 14 juin au lieu-dit Le Pont de Soubizergues, commune de Saint-Georges. Le 25 juin 1945, Jean Roux a été déclaré « Mort pour la France » à titre civil et a reçu le titre d’Interné politique.
Son nom a été inscrit sur le monument de la Résistance et sur le Monument aux morts de Saint-Flour, sur la stèle de l’Hôtel Terminus à Saint-Flour et sur celle en gare SNCF dédiée « A la mémoire des agents de la SNCF tués pour faits de guerre. »

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article195303, notice ROUX Jean par Daniel Grason, Hervé Barthélémy, Cédric Neveu, version mise en ligne le 26 septembre 2017, dernière modification le 23 février 2022.

Par Daniel Grason, Hervé Barthélémy, Cédric Neveu

SOURCES : AN 20060011-14 (dossier 611327), transmis par Gilles Morin. – AC 21 P 533749. – Thomas Fontaine, (sous la direction de), Cheminots victimes de la répression, 1940-1945 : Mémorial, Paris, éditions Perrin-SNCF, 2017.—État civil, AD Cantal 5 Mi/346/1, acte n° 119 vue 154. – État civil de Saint-Georges (Cantal). – Site internet de Soubizergues. – Site internet GenWeb.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément