CHARRONDIÈRE Pierre, Joseph

Par Julien Veyret

Né le 2 février 1890 à Renaison (Loire), mort le 16 janvier 1950 à Paris (XIe arr.) ; professeur puis directeur d’établissements techniques ; résistant.

Fils de Louis Charronière et de Claudine Place, cultivateurs et propriétaires, Pierre Charrondière entra à l’Ecole normale d’instituteurs en 1909 puis à l’Ecole des arts et métiers. À sa sortie il commença son service militaire en octobre 1912, puis resta sous les drapeaux, affecté dans un régiment d’artillerie lourde. Blessé le 12 mars 1917 u cours d’un bombardement, il revint au front et bénéficia d’une nouvelle citation en juin 1918. Il fut démobilisé en août 1919 au grade de lieutenant de réserve, fut décoré de la croix de guerre et de la légion d’honneur en 1933. Il se maria le 29 décembre 1919 à La Pacaudière (Loire) avec Marie-Jeanne Gongand.

Nommé professeur à l’école pratique de commerce et d’industrie du Puy (Haute-Loire) en 1919, puis à l’Ecole nationale professionnelle de Saint-Etienne (Loire) en 1929, il devint directeur des collèges techniques à Saint-Chamond (Loire), à Denain (Nord) puis Mazamet (Tarn) à partir de 1931 jusqu’en 1944.

Il fut mobilisé comme officier en 1939. Engagé dans la Résistance en 1942, Pierre Charrondière commanda, sous le pseudonyme de "Lavoisier", toute la région de Mazamet. Il fut homologué membre des FFI.

Pierre Charrondière dirigea ensuite le collège technique de Puteaux (Seine) en 1945, puis l’école technique Dorian à Paris de 1946 à 1949. Il militait au Syndicat national de l’enseignement technique.

Décédé en janvier 1950, la levée du corps se déroula le 19 janvier à l’Ecole Dorian en présence du directeur général de l’Enseignement technique, Paul Le Rolland. L’inhumation eut lieu à Montbrison (Loire).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article19534, notice CHARRONDIÈRE Pierre, Joseph par Julien Veyret, version mise en ligne le 25 octobre 2008, dernière modification le 4 novembre 2021.

Par Julien Veyret

SOURCES : Arch. Nat., F17 26636. — Arch. com. Montbrison. 1 Le Travailleur de l’enseignement technique. — SHD, Vincennes GR 16 P 122221. — Arch. Dép. Loire, état civil, registre matricule. — Notes d’Alain Dalançon et de Jacques Girault

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément