PACTAT Georges

Par Michel Gorand

Né le 6 mars 1907 à Saint-Amand-Montrond (Cher), exécuté sommairement le 8 juin 1944 à Saint-Amand-Montrond (Cher) ; ouvrier bijoutier ; FFI.

Fils de Joseph Pactat, décédé et de Solange Chenon de Saint-Amand ; Georges Pactat était ouvrier bijoutier, domicilié 52 rue du Docteur Coulon et marié à Marie Jeanne Lessart. Soldat des Forces Françaises de l’Intérieur (FFI), il fut arrêté le 8 juin 1944 à Saint-Amand par les Allemands qui le fusillèrent à 15h30 Avenue de la République à Saint-Amand. Déclaration de décès le 9 juin de Juliette Aubrun, née Mazet, ensevelisseuse à Saint-Amand. Reconnu « Mort pour la France » (décision 556527 du 23 mars 1946 du Ministère des Anciens Combattants). Son nom figure sur le mur des fusillés situé au rond-point de la Résistance à Saint-Amand-Montrond.


Voir Saint-Amand (Cher), 8 juin 1944

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article195490, notice PACTAT Georges par Michel Gorand, version mise en ligne le 18 septembre 2017, dernière modification le 18 septembre 2017.

Par Michel Gorand

SOURCES : n° 160 du registre des actes de décès de Saint-Amand-Montrond. — G.Gueguen-Dreyfus, Résistance Indre et Vallée du Cher, 1970. — La Résistance dans le Cher 1940-1944, 2004.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément