CHEYROUSE Joseph, Jean

Par Daniel Grason

Né le 11 mars 1897 à Murat arrondissement de Saint-Flour (Cantal), exécuté le 14 juin 1944 par la Gestapo et la Milice à Saint-Georges (Cantal) ; buraliste ; victime civile.

Fils de Pierre et de Marguerite, née Delpirou, Joseph Cheyrouse épousa Anna, Françoise, née Granot. Il était veuf en 1944, il était buraliste dans sa ville natale. Arrêté par la Gestapo avec d’autres civils en représailles, emprisonné à l’Hôtel Terminus à Saint-Flour, il a été exécuté au pont de Soubizergues. Son inhumation se déroula à Murat.
Le nom de Joseph Cheyrouse a été gravé sur la stèle commémorative de l’Hôtel Terminus à Saint-Flour, sur le monument de la Résistance de la ville, ainsi que sur la plaque en hommage aux morts des guerres 1914-1918 et 1939-1945 posée en l’église de Notre-Dame de Haute-Auvergne à Murat.
Joseph Cheyrouse a été déclaré « Mort pour la France » le 24 août 1945.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article195634, notice CHEYROUSE Joseph, Jean par Daniel Grason, version mise en ligne le 27 septembre 2017, dernière modification le 18 septembre 2018.

Par Daniel Grason

SOURCES : AN 20060011-14 (dossier 611327), transmis par Gilles Morin. – État civil de Saint-Georges. – Site internet de Soubizergues. – Site internet GenWeb.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément