LANCO Émile, Gildas

Par Jean-Pierre Husson, Jocelyne Husson

Né le 6 octobre 1912 à Groix (Morbihan), exécuté sommairement le 13 juillet 1944 à Plumelin (Morbihan) ; capitaine de la marine marchande ; FFI.

Émile Lanco était le fils de Denis Lanco et d’Anne Marie Lanco. Il vait épousé Josèphe Anna Quéric.

Il rejoignit les Forces françaises de l’intérieur au sein du 8e Bataillon FFI (ORA) du Morbihan commandé par Eugène Caro [pseudonyme dans la Résistance : commandant Eugène]. Il fut arrêté lors de la rafle du 9 juillet 1944 opérée à Saint-Jean-Brévelay (Morbihan) par cinq à six cent soldats allemands, à la suite du meurtre de deux hommes de l’organisation Todt à Languidic (Morbihan). Les policiers du Sicherheitsdienst (SD) de Locminé (Morbihan), qui disposaient d’une liste de noms, procédèrent à soixante-dix-sept arrestations.
Émile Lanco fut incarcéré avec ses compagnons à Locminé (Morbihan) dans l’école publique qui servait de lieu de détention, d’interrogatoire et de torture. Le 13 juillet 1944, il fut emmené, avec Roland Brulé, Henri Cadieu, Laurent Lemaire, Armel Martin et Maurice Martin, par un groupe de soldats allemands et de miliciens bretons qui exécutèrent les six hommes dans la carrière du Bréneuh à Plumelin.

Émile Lanco a obtenu la mention « Mort pour la France » et a été homologué FFI. Le titre d’Interné-résistant lui a été attribué à titre posthume, ainsi que le titre de Combattant volontaire de la Résistance en 1953.

Dans le Morbihan, le nom d’Émile Lanco est inscrit sur le monument commémoratif érigé au Bréneuh en Plumelin sur le lieu de son exécution, et sur le monument de la Résistance élevé à l’entrée du cimetière de Saint-Jean-Brévelay. Il figure aussi sur le monument aux morts de Groix.
À Moréac, son nom est inscrit sur la plaque dédiée aux « Résistants isolés massacrés dans le secteur » du monument de Porh-Le Gal.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article195725, notice LANCO Émile, Gildas par Jean-Pierre Husson, Jocelyne Husson, version mise en ligne le 30 septembre 2017, dernière modification le 12 janvier 2022.

Par Jean-Pierre Husson, Jocelyne Husson

Sur le monument du Bréneuh en Plumelin
Sur le monument du Bréneuh en Plumelin
Sur le monument de la Résistance</br>à Saint-Jean-Brévelay
Sur le monument de la Résistance
à Saint-Jean-Brévelay
Sur le monument aux morts de Groix
Sur le monument aux morts de Groix
SOURCE :
Photos Jean-Pierre et Jocelyne Husson

SOURCES : AVCC, Caen, AC 21 P 69 208. — SHD, Vincennes, GR 16 P 335259. — Arch. Dép., Morbihan, 1840 W 6, fonds ONACVG-56. — Roger Leroux, Le Morbihan en guerre 1939-1945, Joseph Floch imprimeur éditeur à Mayenne, 1978. — René Le Guénic, Morbihan, Mémorial de la Résistance, Imprimerie Basse-Bretagne, Quéven, 2013. — Mémorial GenWeb — " Lieux mémoriels en Morbihan-Saint-Jean-Brévelay ", dossier en ligne sur le site Internet Les Amis de la Résistance du Morbihan, ANACR-56. — État civil (acte de décès).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément