BERTRAND Raymond

Par Michel Gorand

Syndicaliste cheminot CFTC du Maroc ; mutualiste

Ardennais, Raymond Bertrand fut chassé de son village par la guerre en 1914 ; il commença sa carrière de cheminot comme ouvrier aux Ateliers de Périgueux et se syndiqua en 1927. Après son service militaire effectué en Syrie, il fut détaché aux Chemins de fer du Maroc en 1929 ; en 1936 un arrêté résidentiel reconnaît au Maroc le droit syndical.

A partir de cette date, il prépara la formation de syndicats chrétiens au Maroc et devint vice-président du syndicat des cheminots de Casablanca ainsi que de l’Union Marocaine des syndicats de cheminots chrétiens. Après la période de 1940-1943 sans syndicat officiel, il reprit en 1944 la présidence du syndicat chrétien des cheminots de Casablanca, puis passa la main pendant quelques années à Boussant. Raymond Bertrand fut à nouveau élu Président du syndicat chrétien (CFTC) des cheminots de Casablanca lors de l’Assemblée générale de Mai 1951, puis devint en 1954 responsable du syndicat des Cadres CFTC des Chemins de fer Marocains.

Il avait également des responsabilités locales à la Mutuelle d’Ivry, au Sanatorium des cheminots, à la Protection Mutuelle, ce qui lui valut une promotion au titre de Chevalier du Mérite Social.

Marié, il avait quatre enfants.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article195772, notice BERTRAND Raymond par Michel Gorand, version mise en ligne le 2 octobre 2017, dernière modification le 2 octobre 2017.

Par Michel Gorand

SOURCES : Archives CFDT ; Le Cheminot de France, n°458 de mai 1956.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément