BATISSE Armand, Francisque

Par Michelle Destour

Né le 10 juillet 1904 à Saint-Rémy-de-Blot (Puy-de-Dôme), résistant tué au combat le 14 juin 1944 ; soldat des Forces françaises de l’Intérieur (FFI) appartenant à un maquis de Francs-Tireurs et partisans de l’Ardèche.

Fils de Pierre, employé à l’usine Michelin à Clermont-Ferrand (Puy de Dôme), et de Marie Montel, couturière ; divorcée ; domicilié à Lyon.
Pour les résistants d’Annonay (Ardèche) et des montagnes alentours, le débarquement de Normandie fut le signal de l’insurrection. Le 6 juin 1944, un comité local de libération s’installa à l’hôtel de ville d’Annonay. A sa tête,[ Jacques Méaudre de Sugny dit Jacques Trémolin6>174954], résistant communiste, envoya aussitôt un message au maréchal Pétain : "Annonay libéré par ses propres moyens a proclamé la République et ne reconnaît plus votre autorité. " Pendant près de quinze jours, les soldats FFI allaient repousser les assauts des gardes mobiles et de troupes allemandes venus de la Vallée du Rhône et de Saint-Étienne (Loire), les obligeant à maintenir des effectifs importants sur place. Le 19 juin 1944, Annonay était reprise par les occupants mais les résistants poursuivirent leurs actions tout au long de l’été, ralentissant la progression des troupes allemandes vers Lyon. Ils accompagnèrent les armées du débarquement de Provence jusqu’à la libération de la région.
Le 14 juin 1944, une colonne de la Wehrmacht prit la route depuis Serrières (Ardèche) en direction de Saint-Étienne (loire). Un premier engagement, au relais Saint-Christophe près d’Annonay, fit un mort, Armand Batisse et deux blessés parmi les résistants FTP. De nouveau attaqués à Saint-Marcel-les-Annonay, les allemands poursuivirent néanmoins leur avancée. Ils furent accrochés à La Versanne par le maquis de Vanosc mais de retour de Saint-Étienne où ils étaient allés chercher des renforts, ils reprirent l’avantage tuant six partisans dans le combat : Georges Deschaux*, Jean Loux*, Jacques Rozant*, Pierre Roset* Armatore Spotti*, Constant Vallet*. Le même jour, à quelques kilomètres, ils exécutèrent un jeune civil, Jean Flouret*, vers 20 heures 30 à Bourg-Argental (Loire).
Armand Batisse est Mort pour la France. Son nom figure sur le Monument aux Morts d’Annonay.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article196057, notice BATISSE Armand, Francisque par Michelle Destour, version mise en ligne le 15 octobre 2017, dernière modification le 14 janvier 2020.

Par Michelle Destour

Sources : Arch. Dép. Rhône : Mémorial de l’Oppression, cote 3808 W 832 ; — Le Progrès du 28 juin 2015, article de Jean Badol intitulé : 14 juin 1944, terrible journée pour les maquisards. - Mémoire des Hommes. – Site anacr-ardèche. --- État-civil de Saint-Rémy-de-Blot (Puy de Dôme) .

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément