NÉDELEC Eugène, Louis, Marie

Par Jean-Pierre Husson, Jocelyne Husson

Né le 2 août 1911 à Locminé (Morbihan), abattu le 16 juin 1944 à Colpo (Morbihan) ; FFI.

Eugène Nédelec était le fils de Yves Nédelec, pâtissier, et de Marie Hélène Foulgoc, pâtissière. Il avait épousé Germaine Édouarine Le Pape, et le couple était domicilié à Keryado (Morbihan), commune aujourd’hui rattachée à Lorient.

Il rejoignit les Forces françaises de l’intérieur au sein du 2e Bataillon FFI (ORA) du Morbihan, commandé par Yves Le Garrec [pseudonyme dans la résistance : commandant Yves]. Il fut abattu le 16 juin 1944 au lieu-dit Coëtby en Colpo par deux soldats de la Wehrmacht. Lors de ses obsèques le 18 juin 1944 à Colpo, une section de maquisards appartenant aux FFI, descendue du bois de Botségalo, lui rendit les honneurs en accompagnant le cercueil jusqu’au cimetière, drapeau en tête. À l’entrée du bourg, sur la route venant de Vannes, un camion allemand se présenta devant un barrage FFI et ouvrit le feu. Les FFI ripostèrent au fusil-mitrailleur, tuant deux ou trois soldats allemands. Le camion était suivi par un véhicule transportant plusieurs officiers allemands, dont un colonel de la Luftwaffe mortellement blessé par les FFI qui se replièrent ensuite vers le bois de Botségalo.

L’acte de décès numéro 17 dressé en mairie de Colpo le 17 juin 1944 et transcrit en mairie de Keryado le 31 décembre 1944, le déclare décédé le 16 juin 1944 à 20 heures « accidentellement (mention rayée) à Coëtby en Colpo ».

Eugène Nédelec a obtenu la mention « Mort pour la France » et a été homologué FFI. Le titre de Combattant volontaire de la Résistance lui a été attribué à titre posthume en 1954.

Dans le Morbihan, à Colpo, une stèle érigée sur le lieu de son exécution a été déplacée en raison des travaux d’élargissement et de mise à quatre voies de la D767, et remplacée par une nouvelle stèle qui se dresse aujourd’hui dans le hameau de Coëtby, et son nom est inscrit sur le monument commémoratif de Botségalo.
À Auray, son nom, orthographié « Le Nédelec » a été ajouté au pied du mémorial dédié aux FFI du 2e Bataillon du Morbihan.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article196067, notice NÉDELEC Eugène, Louis, Marie par Jean-Pierre Husson, Jocelyne Husson, version mise en ligne le 11 octobre 2017, dernière modification le 3 août 2019.

Par Jean-Pierre Husson, Jocelyne Husson

La Stèle de Coëtby en Colpo
La Stèle de Coëtby en Colpo
« Eugène Nédelec mort pour la France 16-06-1944 »
Sur le monument de Botségalo en Colpo
Sur le monument de Botségalo en Colpo
Sur le mémorial FFI d'Auray
Sur le mémorial FFI d’Auray
SOURCE :
Photos Jean-Pierre et Jocelyne Husson

SOURCES : Roger Leroux, Le Morbihan en guerre 1939-1945, Joseph Floch imprimeur-éditeur, Mayenne, 1978. — René Le Guénic, Morbihan-Mémorial de la Résistance, Imprimerie Basse-Bretagne-Quéven-Morbihan, 2013. — " Maquis du 1er bataillon FFI, haut-lieu de la Résistance ", dossier en ligne sur le site de l’Amicale de la Chapelle de Notre-Dame du Cloître. — " Lieux mémoriels en Morbihan-Colpo ", dossiers en ligne sur le site Internet Les Amis de la Résistance du Morbihan, ANACR-56. — État-civil, Locminé (acte de naissance) ; Colpo (acte de décès).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément