JÉGAT Henri, Joseph, Marie [Pseudonyme dans la Résistance : VICTOR]

Par Jean-Pierre Husson, Jocelyne husson

Né le 25 janvier 1920 à Bignan (Morbihan), exécuté sommairement le 3 août 1944 à Colpo (Morbihan) ; sous-officier ; FTPF-FFI.

Henri Jégat était le fils de Joseph Marie Jéga, scieur de long, et d’Anaïse Jeanne Marie Jégat, ménagère, époux décédés. Célibataire, il était sous-officier et résidait à Bignan (Morbihan).

Pendant l’été 1944, Henri Jégat assura avec Jean Rucard et Paul Savary le recrutement et l’instruction de Francs-tireurs et partisans français (FTPF). À la tête de la 2e compagnie du 4e Bataillon FTPF, devenu le 4e Bataillon FFI (Forces françaises de l’intérieur) du Morbihan, il mena des actions de sabotages et de harcèlement dans le secteur de Locminé (Morbihan). Arrêté le 1er août 1944, alors qu’il se rendait à son domicile à Bignan (Morbihan) pour y chercher une carte, il fut détenu, interrogé et torturé dans les cachots aménagés dans les sous-sols de l’école publique de Locminé occupée par des agents du Sicherheitsdienst (SD-service de sécurité de la SS) et par des miliciens bretons. Le 3 août 1944, les Allemands avant de se replier devant l’avance des troupes américaines appuyées par les bataillons FFI-FTPF du Morbihan, l’exécutèrent à Trébimoël en Colpo.

Henri Jégat a obtenu la mention « Mort pour la France » et a été homologué FFI.

Dans le Morbihan, à Colpo, le nom d’Henri Jégat est inscrit sur la stèle érigée sur le lieu de son exécution à Trébimoël, et sur le monument commémoratif de Botségalo.
À Moréac, il figure sur la plaque dédiée au«  4e Bataillon - 2e Cie (FTPF) » du monument de Porh-Le Gal.
À Bignan, il est gravé sur le monument aux morts communal.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article196090, notice JÉGAT Henri, Joseph, Marie [Pseudonyme dans la Résistance : VICTOR] par Jean-Pierre Husson, Jocelyne husson, version mise en ligne le 11 octobre 2017, dernière modification le 26 août 2019.

Par Jean-Pierre Husson, Jocelyne husson

Sur la stèle de Trébimoël en Colpo
Sur la stèle de Trébimoël en Colpo
Sur le monument de Botségalo en Colpo
Sur le monument de Botségalo en Colpo
Sur le monument de Porh-Le Gal en Moréac
Sur le monument de Porh-Le Gal en Moréac
SOURCE  :
Photos Jean-Pierre et Jocelyne Husson

SOURCES : SHD, GR 16 P 308882. — Roger Leroux, Le Morbihan en guerre 1939-1945, Joseph Floch imprimeur-éditeur, Mayenne, 1978. — René Le Guénic, Morbihan-Mémorial de la Résistance, Imprimerie Basse-Bretagne-Quéven-Morbihan, 2013. — Mémorial GenWeb. — " Lieux mémoriels en Morbihan-Colpo ", dossiers en ligne sur le site Internet Les Amis de la Résistance du Morbihan, ANACR-56. — État-civil, Colpo (acte de décès).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément