LUCAS Gaston

Par Jean-Luc Labbé

Né le 13 novembre 1892 à Châteauroux (Indre) ; cheminot ; syndicaliste CGT des chemins de fer (P.O.) à Châteauroux et de l’Union départementale (Indre) ; révoqué en 1920.

Fils de Louis-Henri, Gaston Lucas était domicilié 74 Rue Raspail à Châteauroux en 1920. Alors âgé de 26 ans, Gaston Lucas avait été élu en 1918 secrétaire du syndicat CGT des travailleurs des chemins de fer (Compagnie Paris-Orléans) du département de l’Indre. Il fut un membre actif des Comités Syndicalistes Révolutionnaires de l’Indre en 1920 avec Paul Cadeau. Animateur des grèves des cheminots au cours de cette même année 1920, il fut révoqué avec 76 autres cheminots du département de l’Indre. Lors du départ de Paul Cadeau, alors secrétaire général de l’UD CGT, pour Paris, un nouveau bureau départemental fut élu le 21 juin 1921. Gaston Lucas, pour le courant révolutionnaire, devint secrétaire général adjoint aux côtés du secrétaire général réformiste Albert Pilochéry. En juin 1921, outre Pilochery et Lucas, le bureau de l’UD. CGT était composé de Raymond Chaussé, et du typographe Georges Trémine.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article196576, notice LUCAS Gaston par Jean-Luc Labbé, version mise en ligne le 30 octobre 2017, dernière modification le 30 octobre 2017.

Par Jean-Luc Labbé

SOURCES : Arch. Nat. F7/12991. – Arch. Dép. Indre. – Le Progrès social, 4 juillet 1920. — Notice DBMOF, non signée.

En remplacement de la notice n° 6161

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément