SIESSEL Marcel

Par Philippe Wilmouth

Né le 17 juillet 1910 à Uckange (Moselle annexée), massacré le 2 juin 1944 à Miremont (Haute-Garonne) ; victime civile d’origine juive.

Marcel Siessel habitait Thionville (Moselle). Représentant, de confession juive, il se réfugia loin de la Moselle annexée où les juifs avaient été expulsés par les Allemands pendant l’été 1940. Assigné à résidence à Capdenac (Aveyron) sans qu’on en sache la raison, il fut arrêté le 6 août 1943 à Villefranche-de-Rouergue (Aveyron) pour infraction à l’arrêté d’assignation à résidence et fut interné 7 jours à la prison à Rodez (Aveyron). Arrêté une seconde fois le 1er juin 1944 à Toulouse au cours d’un contrôle a priori pour sa judaïté, il fut interné à la caserne Caffarelli à Toulouse (Haute-Garonne) avec d’autres juifs.
Puis, selon les sources, le récit diverge.
Pour les uns, le 2 juin au matin, un militaire allemand aurait été abattu par la Résistance à Toulouse, en pleine ville. Pour d’autres, ce serait au cours d’une tentative d’évasion de la prison Caffarelli qu’un officier allemand aurait été tué.
Toujours est-il, qu’en représailles, une chambrée de la prison, soit 15 hommes tous de confession juive dont Marcel Siessel, fut exfiltrée par des éléments du SD et de la 2e SS-Panzergrenadier Division Das Reich et emmenée en camion jusqu’à Miremont (Haute-Garonne) situé à 34 kms de Toulouse. A 21 heures, le camion stoppait non loin du cimetière. Les hommes furent débarqués et amenés dans le cimetière. Les Allemands leur ordonnèrent de creuser une fosse et les abattirent.
Son nom figure sur une plaque commémorative à Miremont.
Lieux d’exécutions Miremont (Haute-Garonne)

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article196747, notice SIESSEL Marcel par Philippe Wilmouth, version mise en ligne le 5 novembre 2017, dernière modification le 19 mai 2018.

Par Philippe Wilmouth

SOURCES : AD Moselle 69J12, fonds Neigert. — Arlette Lipszyc, En quête de mon père Jankiel Lipszyc, Paris, éd. L’Harmattan, 2010 p 146. — La Dépêche, 30 juin 2004. — AJPN Miremont. — Mémorial de la Shoah-CDJC. — MémorialGenWeb, les 15 de Miremont

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément