MATHEL Anne, Marie [Pseudonyme dans la Résistance : Jeanne]

Par Jean-Pierre Husson, Jocelyne Husson

Née le 6 janvier 1927 à Hennebont (Morbihan), exécutée sommairement le 26 juillet 1944 à Bubry (Morbihan) ; sans profession ; FTPF - FFI.

Anne Mathel était la fille de Jeanne Marie Mathel, cabaretière, décédée. Célibataire, elle était domiciliée à Plouay (Morbihan).

Elle s’engagea dans les Francs-tireurs et partisans français (FTPF) et servit comme agent de liaison.
Le 26 juillet 1944 à Keryacunff en Bubry, elle était présente avec trois autres agents de liaison, Marie Gourlay, Joséphine Kervinio et Anne Robic, à une réunion des membres du triangle de direction du Comité militaire régional (CMR), Désiré Le Douairon [pseudonyme dans la Résistance : Alphonse], Frédéric Le Bolay [pseudonyme dans la Résistance : Armand] et Georges Borgne [pseudonyme dans la Résistance : Serge]. Étaient également présents, Georges Marca [pseudonyme dans la Résistance : Marcel] et l’inter-régional Émile le Carrer [pseudonyme dans la Résistance : Max]. À la suite d’une dénonciation, des unités allemandes renforcées par des miliciens bretons dont plusieurs étaient originaires de Bubry, les encerclèrent. Frédéric Bolay [Armand], fut fait prisonnier et incarcéré à Pontivy. Émile Le Carrer et Georges Marca réussirent à décrocher, mais furent arrêtés à Guern (Morbihan) le même jour et conduits à Locminé (Morbihan), où ils furent torturés. Après avoir combattu avec acharnement sans parvenir à se dégager, Georges Borgne, Désiré Le Douairon, et les quatre agents de liaison, Anne Mathel, Marie Gourlay, Joséphine Kervinio et Anne Robic furent faits prisonniers et exécutés au lieu-dit Prat-er-Lann près du village de Keryacunff en Bubry.

Anne Mathel a obtenu la mention « Mort pour la France ».

Dans le Morbihan, le nom d’Anne Mathel est inscrit sur le monument élevé à Keryacunff en Bubry.
À Plouay, il figure sous l’orthographe « Matel Annick » sur la plaque dédiée aux « FFI 1944 » du monument aux morts, et sous l’orthographe « Mathel Annich » sur le monument à la Résistance élevé dans le cimetière.
À Hennebont, elle figure sous le prénom d’« Annich » sur la plaque dédiée « Aux combattants de la Résistance » érigée quai des martyrs dans le quartier Saint-Caradec, où un square portant son nom a été inauguré en 1993. Une plaque commémorative scellée dans la roche porte l’inscription :
« Anne-Marie MATHEL née le 6 janvier 1927 à La Vieille Ville, agent de liaison de la Résistance, fusillée à Bubry à l’âge de 17 ans par la Gestapo ».

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article196915, notice MATHEL Anne, Marie [Pseudonyme dans la Résistance : Jeanne] par Jean-Pierre Husson, Jocelyne Husson, version mise en ligne le 10 novembre 2017, dernière modification le 24 août 2019.

Par Jean-Pierre Husson, Jocelyne Husson

Sur la stèle de Keryacunff en Bubry
Sur la stèle de Keryacunff en Bubry
Quai des martyrs à Hennebont
Quai des martyrs à Hennebont
Square Anne-Marie Mathel à Hennebont
Square Anne-Marie Mathel à Hennebont
Dans le cimetière de Plouhay
Dans le cimetière de Plouhay
Sur le monument aux morts de Plouay
Sur le monument aux morts de Plouay
SOURCE :
Photos Jean-Pierre et Jocelyne Husson

SOURCES : AVCC, Caen, AC 21 P 89 449. — SHD, Vincennes, RG 16 P 402880 Annick Mathel). — " Keryacunff en Bubry, en cet été du 29e anniversaire ", Ami entends-tu… , ANACR-56, n° 23, 2e semestre 1973. — Roger Leroux, Le Morbihan en guerre 1939-1945, Joseph Floch imprimeur éditeur à Mayenne, 1978. — René Le Guénic, Morbihan, Mémorial de la Résistance, Imprimerie Basse Bretagne, Quéven. — Mémorial GenWeb — Site Internet Les Amis de la Résistance du Morbihan. — État civil, Hennebont (acte de naissance) ; Bubry (acte de décès).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément