MENUT Maurice, Roger

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 15 juin 1923 à Dijon (Côte-d’Or), exécuté sommairement le 30 juin 1944 à Voisines (Haute-Marne) ; résistant des Forces françaises de l’Intérieur (FFI).

Maurice Menut était le fils d’Hippolyte, agent de police et de Cécile Marie Pessey, sans profession.
Il était membre du syndicat chrétien des employés de Dijon.
Il entra dans la Résistance au maquis de Voisines, créé par Hubert Aubry et implanté dans le bois communal depuis le 16 juin 1944 et devint aspirant. Le maquis était composé de 19 résistants dont 12 originaires de Dijon. Deux officiers américains de l’OSS, d’origine française, qui avaient été parachutés dans la nuit du 1er au 2 juin, les lieutenants René J. Guiraud "André", originaire de Chicago, et Louis-Gérard V. Hyde "Frédéric" permettaient la liaison avec le commandement allié mais l’un d’eux pas assez méfiant avait donné sa confiance à traitre qui avait déjà sévi dans l’Aube et était chargé d’infiltrer le sud de la Haute-Marne.
Le maquis fut dénoncé par ce traitre et le 30 juin 1944, 800 soldats de l’armée d’occupation, il s’agissait de cosaques de l’armée Vlassov, investirent quatre villages du plateau de Langres dont celui de Voisines (Haute-Marne) et encerclèrent plus de 500 hectares de forêts.
Quelques heures plus tard, après avoir interrogé la population de Voisines, l’armée allemande passa à l’attaque du maquis. Après un combat intense, neuf résistants furent tués au combat et six autres fusillés dans une clairière le long d’une route dans les bois.
Deux réussirent à échapper au massacre et deux autres furent faits prisonniers puis déportés. Un seul des deux reviendra des camps de concentration.
Maurice Menut fut l’un des six fusillés.
De cette tragédie, il reste une stèle dans la forêt et quatre tombes serrées les unes contre les autres, au cimetière de Voisines, un peu à l’écart.
Il obtint la mention « Mort pour la France » le 18 octobre 1957 et la Croix de guerre à titre posthume. Il fut homologué au grade d’aspirant FFI.
Son nom figure sur le monument commémoratif et sur la plaque commémorative 1939-1945 (orthographié Menu), érigée sur les lieux où se tenait le maquis, à Voisines.


Voir Voisines (30 juin 1944)

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article196997, notice MENUT Maurice, Roger par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 13 novembre 2017, dernière modification le 22 mai 2021.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : SHD-AVCC Caen, cote AC 21 P 93161 (à consulter). — Gilles Hennequin Résistance en Côte-d’Or, tome IV, Dijon 1997.— Journal Le Bien Public du 7 juillet 2014, Haute-Marne : un ancien résistant dijonnais revient sur sa vie au maquis.— Club Mémoires 52 : Missions spéciales alliées en Haute-Marne (1944).— Mémorial Genweb.— État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément