CHAUVIAT Louis

Ouvrier gazier ; syndicaliste CGTU de La Villette (Paris).

Militant ouvrier gazier CGTU de La Villette (Paris) à partir de 1929 (peut-être avant), Louis Chauviat présida, le 28 janvier 1930, l’assemblée générale des aiguilleurs CGTU du Landy, du Cornillon et de La Villette. Il fut sanctionné par la direction à cette époque - avec Marcel Pardonnet* - pour son activité syndicale. En 1932, il suivit les cours de la 1ère école centrale de la CGTU organisée par Gauthier et Victor Fay conjointement avec Léon Mauvais* et Eugène Hénaff* (I.M. Th., cote 536). Victor Fay le jugeait « sérieux, trop timide, poste de direction à son syndicat ». Il était à cette date marié, son salaire était de 1 340 F par mois, trésorier de sa cellule et membre du SRI, du syndicat des locataires et des comités de défense de l’Humanité. Fin 1933, il était secrétaire du groupe de la distillation à l’usine de la Villette et militait vraisemblablement au Parti communiste.
Louis Chauviat fut élu au conseil général de son syndicat CGT réunifié le 21 février 1936. Élu à la commission exécutive de la Fédération CGT de l’Éclairage en juin 1937, il appartint cette même année à la direction du comité intersyndical des Services publics de la région parisienne. Il fut élu secrétaire administratif du syndicat du gaz (section ouvriers) en mai 1938. En octobre, il fut désigné comme représentant ouvrier titulaire de la Commission nationale de conciliation pour le gaz et l’électricité instituée pour arbitrer les conflits. Faisaient partie avec lui de cette commission : Marcel Paul*, Lucien Barthes*, Émile Pasquier*, Clément Baudoin* (titulaires) André Girard*, Jean Maury*, Clément Delsol*, John Ottaway*, Jean Duflot* (suppléants).
Louis Chauviat fit paraître de nombreux articles dans Le Gazier de Paris, dont un contre Munich le 1er avril 1938. Dans ce même numéro parut un article de Jean Cariou* pour Munich, avec réserves.
En 1946, Louis Chauviat publia encore un article dans Le Gazier de Paris (1er février).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article19702, notice CHAUVIAT Louis, version mise en ligne le 25 octobre 2008, dernière modification le 10 septembre 2013.

SOURCES : RGASPI, 517/1/1933, rapports sur l’école de la CGTU (note de Sylvain Boulouque). — Le Gazier de Paris, 15 janvier 1930, 1er décembre 1933 et aux dates signalées ci-dessus. — René Gaudy, Les porteurs d’énergie, Temps Actuels, 1982. — B. Weiss, La Fédération légale de l’Éclairage CGT (1936-1944), mémoire de maîtrise, Paris VII, 1995.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément