DENIZIOT Émile, Albert [DENISIOT sur l’acte de décès]

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 25 novembre 1923 à Riel-les-Eaux (Côte-d’Or), mort au combat le 7 juin 1944 à Belan-sur-Ource (Côte-d’Or) ; résistant des Forces françaises de l’Intérieur (FFI).

Émile Deniziot était le fils de Henri, manouvrier et de Léa Joséphine Cousin, sans profession. Il était célibataire et demeurait à Riel-les-Eaux (Côte-d’Or), chez ses parents.
Il s’engagea dans les Forces françaises de l’Intérieur (FFI), au maquis de la forêt de Châtillon.
Dès l’annonce du débarquement allié le 6 juin 1944, la mobilisation des maquis de la région fut décrétée. De nombreux maquisards se regroupèrent dans la forêt de Châtillon au lieu-dit de la "Grande Réserve". Émile Deniziot fut tué lors d’un engagement avec un détachement allemand le 7 juin 1944 à Belan-sur-Ource (Côte-d’Or).
Son acte de décès fut dressé le 10 juin sur la déclaration de Camille Voulemier, cultivateur, après la découverte du corps.

Son nom figure sur le monument de la Résistance de la forêt de Châtillon, à Villiers-le-Duc (Côte-d’Or).



Châtillon-sur-Seine (Côte-d’Or) bataille de la Forêt 10 juin 1944

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article197047, notice DENIZIOT Émile, Albert [DENISIOT sur l'acte de décès] par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 15 novembre 2017, dernière modification le 17 juillet 2021.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : Gilles Hennequin Résistance en Côte-d’Or, tome IV, Dijon, 1997. — Mémorial GenWeb. — État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément