BEAULIEU René Raymond

Par Michel Thébault

Né le 14 mars 1907 à Vouzailles (Vienne), mort en action le 27 août 1944 à Saint-Jean-de-Sauves (Vienne) ; mécanicien, garagiste ; résistant FTPF.

René Beaulieu
René Beaulieu

Il était le fils d’Henri, Paul Beaulieu âgé de 31 ans à sa naissance, scieur de long, et de Philomène, Geneviève Vergier, âgée de 31 ans, tous deux domiciliés au lieu-dit La Prairie, commune de Vouzailles. Il apprit le métier de mécanicien et se maria le 26 septembre 1927 à Neuville-de-Poitou avec Elisa, Roberte Pichard. Ils eurent deux enfants, une fille née en 1928 et un fils né en 1934. Il s’installa comme mécanicien à Monts-sur-Guesnes, gérant un garage situé au pied du château du village. Il fut mobilisé lors de la campagne de France 1939 – 1940. Revenu à Monts-sur-Guesnes il s’engagea à l’été 1944 dans la Résistance rejoignant un groupe FTPF, le groupe « Richelieu » groupe créé début mai 1944 à St-Jean-de-Sauves, et qui s’incorpora au maquis de Scévolles. Après le 20 août 1944 (le 19 août un ordre de repli général avait été donné aux unités allemandes stationnées dans le sud-ouest), tout le département de la Vienne fut concerné par le passage de troupes allemandes en retraite. René Beaulieu fut tué au combat (par un jet de grenade) le 27 août 1944 à Saint-Jean-de-Sauves, lors d’un affrontement aux abords du cimetière du village. Il fut inhumé à Neuville-de-Poitou.
Il obtint la mention mort pour la France et son nom est inscrit sur le monument aux morts de Monts-sur-Guesnes. Son nom est également inscrit sur la stèle du maquis de Scévolles à La Guérinière (commune de Guesnes).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article197326, notice BEAULIEU René Raymond par Michel Thébault, version mise en ligne le 27 novembre 2017, dernière modification le 12 mars 2020.

Par Michel Thébault

René Beaulieu
René Beaulieu

SOURCES : Arch. Dép. Vienne (État civil) — Site VRID (Vienne, Résistance, Internement, Déportation), Jacques Albert et Jacques Pirondeau Le maquis de Scévolles — Site Bruno Belin, Terre d’Histoire du Poitou, bulletins n°28 — Chemins de mémoire du Loudunais — Mémoire des Hommes — Mémorial GenWeb.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément