FÜRSTENHOFER Karl

Par Friedrich Vogel

Né le 25 décembre 1899 à Neudœrfl-an-der-Leitha (Basse-Autriche) qui, à cette époque, était en Hongrie ; mort le 4 juillet 1965 à Vienne ; militant socialiste.

Karl Fürstenhofer apprit le métier de serrurier aux usines Daimler à Wiener-Neustadt. De 1915 à 1918, il servit dans la marine de guerre austro-hongroise. Il alla ensuite en Allemagne où il exerça son métier, mais retourna bientôt dans son pays et s’engagea dans l’armée fédérale autrichienne. En 1929, il quitta l’armée, prit un poste dans l’administration municipale de Vienne, mais il fut renvoyé en février 1934 pour raisons politiques. Ses activités de militant du Parti social-démocrate sous le régime de Dollfuss lui valurent d’être arrêté et de subir une longue détention.
Dès avril 1945, il se mit au service du maire de Vienne, le Dr Kœrner, pour contribuer au rétablissement des services municipaux. Il fut élu l’année suivante sur la liste socialiste au Conseil municipal et au « Landtag » (Assemblée régionale) de Vienne. En 1959, il fut désigné comme l’un des six présidents du conseil municipal de Vienne. Il faisait partie de diverses commissions du conseil, notamment de celles de l’urbanisme, du logement et de l’administration technique et générale. Il était également membre de la commission de l’aménagement territorial de Vienne, de la commission pour la promotion du logement et de plusieurs coopératives de construction de logements.
Fürstenhofer était un fervent du mouvement des jardins-ouvriers dont il représentait les intérêts au sein de l’Union des petits jardiniers. Il fut finalement élu président de cette association et vice-président de ce que l’on appelle l’internationale verte dont le siège est à Luxembourg.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article197440, notice FÜRSTENHOFER Karl par Friedrich Vogel, version mise en ligne le 28 novembre 2017, dernière modification le 14 novembre 2018.

Par Friedrich Vogel

SOURCES : Amtsblatt der Stadt Wien (Bulletin officiel de la ville de Vienne), 1965. — Arbeiter Zeitung (Journal des Travailleurs), juillet 1965.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément