KODICEK Egon

Par Félix Kreissler

Né en 1914 à Vienne ; militant syndicaliste et communiste ; un des secrétaires de ia Fédération des Syndicats autrichiens.

Fils d’un modeste tailleur, E. Kodicek devint lui-même tailleur. Dès son apprentissage qui débuta en 1928, il commença à militer dans les rangs des Jeunesses socialistes et des Jeunesses syndicales. Après février 1934, les syndicats libres ayant été dissous par le régime autoritaire, Kodicek continua la lutte dans la clandestinité. Il fut arrêté quatre fois. En 1936, il participa à la conférence clandestine qui vit l’unification des groupes syndicalistes luttant contre l’austrofascisme.
Emigré en France après l’annexion de l’Autriche, Kodicek prit une part active à la Résistance française, puis retourna en Autriche occupée par les nazis pour y organiser la lutte antihitlérienne ; il y réussit grâce à sa ténacité et à son savoir-faire de militant clandestin.
Après la libération, Kodicek remplit des fonctions responsables dans les syndicats unifiés, devint président, puis secrétaire central du syndicat des ouvriers du textile et membre de la direction fédérale des syndicats autrichiens.
Ayant adhéré au Parti communiste dans la clandestinité, Kodicek devint membre du Comité central et du Bureau politique du P.C. En cette qualité, il fut responsable du travail syndical.
A la suite de l’intervention soviétique en Tchécoslovaquie, Kodicek se trouva en profond désaccord avec la ligne du Parti et, en octobre 1968, ne fut pas réélu au Comité central. Il est un des secrétaires de la Fédération des Syndicats autrichiens.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article197533, notice KODICEK Egon par Félix Kreissler, version mise en ligne le 28 novembre 2017, dernière modification le 12 mars 2019.

Par Félix Kreissler

SOURCES : Volkstimme, 8 novembre 1950, et informations personnelles.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément