KRONES Hilde

Née et morte à Vienne : 29 juin 1910-17 décembre 1948 ; dirigeante socialiste de gauche ; député.

Issue d’une famille ouvrière, Hilde Krones fit ses études à l’École supérieure de commerce et passa son baccalauréat. Elle commença à militer dès les bancs du lycée, fut membre de l’association des lycéens socialistes, adhéra au Parti social-démocrate et milita à partir de 1933 dans le cadre du Front des jeunes (Jungfront).
Après février 1934, elle poursuivit son activité dans les rangs des Socialistes Révolutionnaires clandestins et fut l’un des éditeurs de l’organe d’Ottakring, Roter Stachel (La Pointe rouge). Pendant la période nazie, elle participa à l’activité des groupes de résistance et parvint même à établir des liaisons avec les partisans yougoslaves. Dès l’entrée de l’armée soviétique à Vienne, elle prit part à la reconstruction du mouvement socialiste et représenta les Socialistes Révolutionnaires lors des négociations qui précédèrent la création du Parti socialiste d’Autriche. Lors de la première réunion du 14 avril 1945, elle fut cooptée au Comité directeur provisoire, puis à la direction de l’organisation de Vienne et au Comité central des femmes socialistes. En novembre 1945, elle fut élue député au « Nationalrat » (Conseil national) et fut, avec Pittermann, secrétaire du groupe socialiste. Douée d’une puissance de travail extraordinaire, excellente oratrice, elle fut, avec Erwin Scharf, le chef de file, la tête pensante de l’aile gauche qui critiqua l’évolution à droite du Parti socialiste et réclama l’alliance avec les communistes. Mise en minorité, battue lors du congrès de 1948 où Hilde Krones ne fut plus réélue au Comité directeur, la gauche se désintégra. Un certain nombre de ses militants suivit Erwin Scharf qui fonda ensuite le Parti ouvrier socialiste, Hilde Krones mit tragiquement fin à ses jours le 17 décembre 1948.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article197548, notice KRONES Hilde, version mise en ligne le 28 novembre 2017, dernière modification le 13 mars 2019.

SOURCES : Handbuch des œsterreichischen National — und Bundesrates (Manuel des Conseils national et fédéral autrichien), 1948. — Vorwürts, 23 décembre 1948.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément