MUCHITSCH Vinzenz

Par Georges Haupt

Né le 25 février 1873 à Sankt-Leonhard, près de Marburg (Styrie) ; mort le 7 septembre 1942 à Graz ; ouvrier boulanger ; un des dirigeants syndicaux de Styrie ; premier maire social-démocrate de Graz.

Né dans la famille nombreuse d’un tailleur qui s’installa à Graz en 1884, Vinzenz Muchitsch apprit le métier de boulanger. Après son apprentissage, en 1891, il alla travailler dans plusieurs boulangeries de Vienne. Deux ans plus tard, il rentra à Graz et devint un militant actif de l’organisation professionnelle des boulangers et du mouvement ouvrier en général. Les ouvriers boulangers appartenaient alors à la tendance « radicale » du mouvement, « les socialistes indépendants » et Muchitsch se considérait comme le disciple d’August Krcal, ouvrier boulanger lui aussi, l’un des accusés du procès de haute trahison qui se tint à Graz en 1893. Il fonda avec F. Silberer et d’autres militants la boulangerie ouvrière d’Eggenburg près de Graz qui ne tarda pas à être considérée par les maîtres boulangers comme un « nid d’anarchistes ». Les autorités ne cessaient d’y perquisitionner. Devant témoigner au procès d’ouvriers boulangers à Cilli, il fut incarcéré pour « faux témoignage », passa trois mois en prison préventive avant d’être condamné à quatre mois supplémentaires de détention. Élu président des ouvriers boulangers de Styrie, il devint, en 1897, secrétaire de la Commission syndicale de cette région et le demeura pendant cinq ans. En 1897, il adhéra au Parti social-démocrate par opposition aux « radicaux » qui préféraient voir élire un conservateur plutôt qu’un socialiste « modéré ». Orateur passionné et efficace, excellent organisateur, il fut aussi, à partir de 1902, l’administrateur averti de l’Arbeiterwille (Volonté ouvrière), organe de la social-démocratie des pays alpins. Élu en 1903 au conseil municipal de Graz, il le quitta pour prendre en 1907 son siège de député au « Reichsrat » (Conseil d’Empire). Réélu en 1911, il fut avec F. Silberer l’un des promoteurs des lois de protection des boulangers, notamment de celle interdisant le travail de nuit, législation qui ne devait être adoptée que le 3 avril 1919.
Après la chute de la monarchie, en 1919, il fut de nouveau élu au conseil municipal et devint en juin de la même année le premier maire social-démocrate de Graz, fonction qu’il occupa jusqu’en 1934. Président de la Caisse ouvrière générale d’assurance-maladie, il fut aussi directeur de la Chambre des ouvriers et employés de Graz.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article197590, notice MUCHITSCH Vinzenz par Georges Haupt, version mise en ligne le 23 avril 2019, dernière modification le 26 décembre 2019.

Par Georges Haupt

ŒUVRE : Festrede auf Festversammlung am 3 April 1927. Organisationsjubiläum der Grappe der Bückerarbeiter 1867-1882-1902-1927 (Discours solennel à l’assemblée du 3 avril 1927. Jubilé de l’organisation du groupe des ouvriers boulangers), Vienne, 1927, 40 p.

SOURCES : Hans Berka, Berühmte Lebensmittelarbeiter (Travailleurs célèbres de l’alimentation), Vienne, 1959.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément