REINGRUBER Franz

Né à Vienne le 25 janvier 1925, exécuté par les nazis te 22 octobre 1943 ; militant antifasciste.

A sept ans, Franz Reingruber perdit son père à la suite d’un accident de travail et c’est sa mère, simple manœuvre, qui dut l’élever au milieu des pires difficultés financières et de la peur constante du chômage. Il fit donc très tôt l’expérience de la misère et des luttes ouvrières. Il fut d’abord apprenti dans une entreprise de matériel électrique, puis, en octobre 1940, il devint monteur électricien à la Lufthansa au camp d’aviation d’Aspern.
Dès l’âge de huit ans, il avait appartenu à l’organisation social-démocrate de la jeunesse les Faucons rouges, et il y milita jusqu’à la dissolution de cette organisation en 1934. En 1940, il prit contact avec des militants de l’Union des Jeunesses communistes et, sur le conseil de ses camarades, il entra aux Jeunesses hitlériennes, afin d’y faire un travail de sape. Il fut arrêté par la Gestapo avec d’autres jeunes, le 15 août 1941, et condamné à la peine de mort le 23 septembre 1943 par le « Volksgerichtshof » (Tribunal du Peuple).
Dans son journal, que l’on parvint à faire passer clandestinement à l’extérieur de la prison, il avait écrit : « Cette brutalité et cette barbarie dirigées contre nous, plus qu’insultantes et condamnables, sont le signe de la faiblesse interne et de la peur de l’anéantissement inéluctable du fascisme ». Il avait à peine dix-neuf ans quand il fut exécuté le 22 octobre 1943.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article197645, notice REINGRUBER Franz, version mise en ligne le 23 avril 2019, dernière modification le 27 mars 2019.

SOURCES : Dokumentationsarchiv des œsterreichischen Widerstandes, Wien.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément