VALLERAND Suzanne, Élise, Célestine [née ROGER], [Pseudonyme : Pauline]

Par Daniel Grason

Né le 20 décembre 1907 à La Louvière (Belgique) ; découpeuse sur métaux ; communiste ; agent de liaison FTP.

Fille d’Émile et de Léa, née Ducros, Suzanne Roger épousa le 20 septembre 1939 Édouard Vallerand, en mairie de Saint-Maur des Fossés, elle devint française par filiation. Elle habita en juin 1943 au 31 rue des Bois Pendants à Champigny-sur-Marne (Seine, Val-de-Marne). Après l’arrestation de son mari elle continua à exercer son métier de découpeuse sur métaux chez Legay & Cie au 10 rue Vaucouleurs à Paris (XIe arr.). Un accident du travail l’empêcha de poursuivre son activité professionnelle.
Le 8 octobre 1943 vers 11 heures, elle se présenta à un rendez-vous donné par Robert Hildebrandt, celui-ci devait lui présenter Fanny Dutet. Deux inspecteurs de la BS2 l’attendaient au rendez-vous de la rue Goethe à Paris (XVIe arr.). Emmenée dans les locaux des Brigades spéciales à la Préfecture de police, elle fut interrogée. Elle séjourna au Dépôt, puis elle a été incarcérée à Fresnes.
Elle a été transférée au camp de Compiègne, Suzanne Vallerand partit le 31 janvier 1944 dans un convoi de 959 femmes à destination de Ravensbrück (Allemagne). Les prisonnières arrivèrent le 3 février, elle a été affectée au Kommando de travail de Holleischen situé dans les Sudètes, territoire de la Bohème qui avait été annexé par les nazis. Les déportées travaillaient pour l’usine de munitions Skoda. Elle fut libérée le 20 mai 1945 et rapatriée le 28 mai, 74% des déportées de ce convoi rentrèrent.
Dans le rapport de la commission d’épuration de la police du 28 août 1945, il a été mentionné que sa sœur Paule Morange témoigna. Elle déclara ignorer si sa sœur Suzanne avait été maltraitée pendant sa détention dans les locaux des Brigades spéciales. Elle n’avait pas eu connaissance de vols commis à son domicile.
En 1946, Suzanne Vallerand vivait avec Maurice Léger, secrétaire du Syndicat des métaux de Bonneuil-Créteil. Le couple vivait 88 avenue du Bac à La Varenne Saint-Hilaire (Seine, Val-de-Marne), un enfant, Pierre naquit en 1947 à Créteil.
Un certificat d’appartenance aux FFI a été délivré à Suzanne Vallerand le 4 juillet 1951 par la 1ère Région militaire attestant qu’elle avait été membre des FTPF du 1er septembre 1943 au début janvier 1944 où elle a été déportée.
Suzanne Vallerand a été homologuée au titre des FFI, et Déportée internée résistante (DIR).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article197661, notice VALLERAND Suzanne, Élise, Célestine [née ROGER], [Pseudonyme : Pauline] par Daniel Grason, version mise en ligne le 28 novembre 2017, dernière modification le 28 novembre 2017.

Par Daniel Grason

SOURCES : Arch. PPo. 77W 735. – Bureau Résistance GR 16 P 517554.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément