ALCAN Claire

Née en 1910, morte en 1987 ; résistante déportée ; dirigeante de la FNDIRP.

Louis Alcan travailla à Paris dans les musées comme secrétaire puis comme ethnologue. Après avoir aidé le réseau du Musée de l’homme au début de l’Occupation, elle s’ngagea dans la mouvement Combat en 1942. Elle tomba dans une souricière allemande le 6 décembre 1943, fut internée à la prison des Baumettes (Marseille) puis à Drancy d’où elle fut déportée à Auschwitz-Birkenau en février 1944. Elle était à Ravensbrück en janvier 1945.
Elle siégea au comité national de la FNDIRP puis au bureau national.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article197810, notice ALCAN Claire, version mise en ligne le 30 novembre 2017, dernière modification le 1er décembre 2017.

SOURCE : Serge Wolikow, Jean Vigreux, Les combats de la mémoire. La FNDIRP de 1945 à nos jours, Le Cherche midi, 2006.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément