MOUILHAUD Alphonse [pseudonyme dans la résistance : Dédé]

Par Eric Panthou

Né le 24 novembre 1917 à Fayet-le-Château (Puy-de-Dôme) ; mort au combat le 27 juillet 1944 à Boën-sur-Lignon (Loire) ; apprenti maréchal-ferrant ; résistant au sein des Francs-tireurs et partisans (FTP).

Fils d’Antoine, 48 ans, cultivateur et d’Eugènie Gardette, 39 ans, sans profession, Alphonse Mouillhaud habitait Fayet-le-Château. Il était apprenti maréchal-ferrand quand il partit au service militaire en octobre 1937 dans le 6ème Bataillon des chasseurs alpins. Après la déclaration de guerre en septembre 1939, il débarqua en Norvège le 27 avril 1940 avec une unité. Le 25 septembre 1940 il est démobilisé et titulaire d’une citation signalant son courage. Il reprit alors son apprentissage de maréchal-ferrant dans son village.
En 1943, il rejoint la Résistance dans les FTPF de la région de Saint-Dier-d’Auvergne (Puy-de-Dôme). Le 30 avril 1944, il part avec plusieurs camarades et est affecté à la 6éme compagnie du camp Guy-Mocquet du maquis de Saint-Eloy-la-Glacière, commandée par Émile Guyonnet alias Bicot. Alphonse Mouilhaud, alias Dédé, est décrit comme un résistant combatif et expérimenté notamment dans le maniement du fusil-mitrailleur qui lui fut confié par son chef. Au mois de juillet 1944, le bataillon B des FTPF est dirigé sur le département de la Loire et rejoint le maquis Lucien-Sampaix à Lérigneux. Il est intégré à la 7ème Compagnie du 303ème Bataillon FTP de la Loire. Le 27 juillet, 30 hommes de la 8e compagnie et 30 de la 7e de la Loire partent à Boën-sur-Lignon (Loire) pour y rechercher des véhicules et du carburant et pour contrôler les prix sur le marché. Mouilhaud appartenait au 2ème détachement et fit partie de l’expédition chargée aussi de l’épuration de Miliciens. Deux tractions précèdent les camions transportant les maquisards, traversent Montbrison où les combattants détruisent les lignes téléphoniques. Dans un premier temps Mouilhaud, Rodier et Conner, se mettent en position avec le FM près du passage à niveau. Il avait pour mission avec ses hommes de protéger la sortie de la gare de Boën et la route de Noirétable. A 9h15 environ, un train fut annoncé. Il devait comprendre 3 wagons avec des soldats allemands. A 9h45 le train est en gare. En arrivant, les Allemands ont aperçu un groupe de 4 à 5 maquisards qui gardaient la route de Montbrison. Une cinquantaine de soldats allemands descendit alors du train pour en file indienne aller attaquer le groupe de maquisards. Alphonse Mouilhaud déclenche alors son FM et fait d’importants dégâts parmi ces soldats sans qu’on puisse savoir combien furent tués. Mouilhaud, repéré, reçoit une balle explosive dans l’épaule qui le tua sur le coup.
Une plaque à son nom a été érigée dans la commune de Boën-sur-Lignon.
Ses deux camarades, Pierre Rodier et Roger Conner furent arrêtés avant d’être torturés et exécutés à Thiers (Puy-de-Dôme).
Les Allemands chargèrent les corps de leurs morts et leur convoi fut de nouveau attaqué par quelques maquisards du 2ème détachement au passage à niveau de Couzan.
Une camionnette vint récupérer le corps de Mouilhaud qui fut recouvert d’un drapeau tricolore et le long de la route vers Lérigneux certains habitants déposent des fleurs sur lui. Son corps fut déposé à l’école où les honneurs lui furent rendus avant son inhumation le 28 juillet en présence de nombreuses autorités civiles et militaires. Une garde d’honneur accompagna son cercueil jusqu’au cimetière et un discours fut fait par le commandant du 303ème Bataillon, Marius.
Il a été homologué "Mort pour la France", tué au combat.

Son nom figure sur le monument aux Morts de Fayet-le-Château. Il n’y a pas d’acte de décès à son nom à Boën-sur-Lignon. Il n’y a pas mention d’une date et d’un lieu de décès sur son acte de naissance.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article198070, notice MOUILHAUD Alphonse [pseudonyme dans la résistance : Dédé] par Eric Panthou, version mise en ligne le 11 décembre 2017, dernière modification le 26 avril 2021.

Par Eric Panthou

SOURCES : AVCC Caen, AC 21 P 104601, dossier victime de guerre pour Alphonse Mouilhaud (nc). — SHD Vincennes, GR 16 P 433739, dossier résistant pour Alphonse Mouilhaud (nc). — Mémorial Résistance Loire" publié par Le Résistant de la Loire en 1996 ; "Le combat à Boën-sur-Lignon", Bulletin du Cercle d’études de Thiers, n° 4, septembre 2000, SGA-MdH et journal Le Résistant de la Loire, N° 130 du 2e trimestre 2000. — Fiche sur Alphonse Mouilhaud dans MemorialGenWeb ; "Boën-sur-Lignon du pont Terray à l’hôtel de ville de 1840 à nos jours", Cahiers de Village de Forez, n° 98, 4e trimestre 2011. — Fayet-le-Château a son héros, 5 pages manuscrites sur le parcours d’Alphonse Mailhaud, rédigées par le commandant Marius du 303ème Bataillon FTP de Montbrison (archives ANACR 63). — État-civil Fayet et réponse négative pour Boën-sur-Lignon.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément