LOUSTALET Joseph

Par Audrey Galicy, Jean-Claude Malé

Né le 24 mars 1908 à Sauvagnon (Basses-Pyrénées ; Pyrénées-Atlantiques), pendu le 14 juin 1944 à Pau (Basses-Pyrénées, Pyrénées-Atlantiques) ; camionneur ; victime civile.

Sépulture de Joseph Loustalet
Sépulture de Joseph Loustalet
Crédit : Audrey Galicy

Fils de Jean, charpentier et de Geneviève Pascal, ménagère, Joseph Loustalet fut adopté par la nation en vertu d’un jugement rendu par le tribunal civil de Pau le 12 juillet 1920. En effet, son père trouva la mort en 1919, dans un accident d’automobile, alors qu’il était mobilisé dans le Bas-Rhin.
Il résidait aux cotés de sa mère à Sauvagnon. Il était employé dans une entreprise de travaux public qui durant la guerre effectuait des travaux d’entretien sur l’aérodrome de Pau-Uzein, alors occupé par les Allemands.
Le 12 juin 1944 les troupes allemandes fouillèrent la maison familiale des Loustalet à Sauvagnon et relèvent l’identité du fils, Joseph, 36 ans, mais ils partirent.
Il revinrent le lendemain et l’emmenèrent, sans doute accusé de coopération avec les maquis. Pourtant il n’avait aucun lien connu avec la Résistance. Il fut atrocement torturé et noyé dans une cuve.
Le lendemain 14 juin au matin, on le découvrit pendu à un tilleul de la place Clemenceau à Pau, avec, accrochée à son cou, l’inscription : « J’étais un terroriste ». Il fut inhumé au cimetière de Sauvagnon.
"Le pendu de Pau" marqua les mémoires et l’arbre fut conservé en mémoire de cette répression.
On retrouve son nom sur une plaque commémorative et sur le monument aux morts de la commune de Sauvagnon.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article198225, notice LOUSTALET Joseph par Audrey Galicy, Jean-Claude Malé, version mise en ligne le 16 décembre 2017, dernière modification le 6 septembre 2020.

Par Audrey Galicy, Jean-Claude Malé

Sépulture de Joseph Loustalet
Sépulture de Joseph Loustalet
Crédit : Audrey Galicy

SOURCES : Archives municipales de Sauvagnon. — Louis Poullenot, Les Basses-Pyrénées. Occupation-Libération, 1940-1945, Atlantica, 2008, communiqué par Jean-Claude Malé. — Archives La république des Pyrénées.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément