CABOT Marcel, Henri, Joseph

Par Gilles Pichavant

Né le 1er février 1896 à Mantes-la-Ville (Seine-et-Oise, Yvelines), mort le 8 février 1951 à Sotteville-lès-Rouen (Seine-Inférieure, Seine-Maritime) ; cheminot ; syndicaliste CGTU

Après la première guerre mondiale, où il fut mobilisé comme sapeur, Marcel Cabot, entra en 1919, dans les chemins de fer à Clères (Seine-Inférieure, Seine-Maritime) , où il habitait chez son oncle et tuteur, sa mère dont il était le fils naturel étant morte.

En 1927, il fut nommé aux Andelys (Eure). En 1929 Marcel Cabot était le secrétaire adjoint du syndicat unitaire des cheminots de Saint-Pierre-du-Vauvray (Eure), dont le secrétaire général était Alain Jacq.

Il s’était marié avec Marie-Françoise Vérel. Ils eurent 3 enfants. Il mourut le 8 février 1951 à Sotteville-lès-Rouen (Seine-Inférieure, Seine-Maritime)

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article198227, notice CABOT Marcel, Henri, Joseph par Gilles Pichavant, version mise en ligne le 17 décembre 2017, dernière modification le 17 décembre 2017.

Par Gilles Pichavant

SOURCES : Le Prolétaire Normand, 24 mai 1929. — Arch. Dép. de Seine-Maritime, registre matricule. 1R3411 — État civil

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément