BILLY Georges [pseudonyme dans la résistance : Radis]

Par Henri-Ferréol Billy

Né le 12 novembre 1925 à Vichy (Allier), tué au combat le 29 août 1944 à Bayet (Allier) ; ouvrier métallurgiste ; résistant au sein des Francs-tireurs et partisans (FTP).

Plaque Commémorative BILLY Georges à Bayet, A la jonction de la D 2009 et la D 219 en direction de Bayet.

Fils de Paul Billy, façadier stucateur exerçant à Vichy (Allier) et de Marcelle Besselière mariés en 1925 à Broût-Vernet (Allier) et domiciliés à Cusset (Allier). Métallurgiste à la Manurhin à Vichy, Georges Billy était également membre des Jeunesses Communistes et distribuait des tracts pendant la guerre. Son père et son oncle étaient également communistes et fichés comme tels par les renseignements généraux.

Il devint réfractaire au STO et intégra peu après sa création du Camp FTP Dionnet en même temps que son père. Il prit le nom de guerre de « Radis » du fait de sa petite taille. Il était estimé de ses camarades.

Il parvint à échapper à l’attaque du 23 juillet 1944 et fit vraisemblablement partie du groupe qui se reconstitua à Fleuriel (Allier) sous le nom de la compagnie Marceau ou 1ère compagnie du 204e Bataillon FTP.

Le 29 août 1944, la compagnie Marceau participa à un combat opposant un bataillon nord-africain de 220 hommes et les troupes allemandes remontant de Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme) après avoir traversé Gannat (Allier). C’est vraisemblablement lors des combats de Broût-Vernet que fut tué Georges Billy ainsi que Thierry dit « l’aviateur ».

Il est décédé sur la commune de Bayet (Allier) au nord de Broût-Vernet (Allier) sur la Route Nationale n°9. Après son décès, son corps sera transporté au cimetière de Chantelle (Allier) où se trouvait sa compagnie et aucun acte ne fut dressé au moment du décès au vu du contexte. Les témoignages ultérieurs sur la localisation de son décès n’étaient pas précis et la mairie de Broût-Vernet pensait que le maquisard tué sur sa commune avait été transporté à Bellenaves d’où il était originaire.

Le 12 juin 1945, le tribunal civil de première instance de Gannat (Allier) a établi que le fusillé dont le corps a été retrouvé sur la commune de Bayet (Allier) et alors non identifié et sans acte de décès, était Georges Billy. Il fut reconnu "Mort pour la France" .

Son nom fut donné en août à la 3e compagnie du 204e bataillon FTP de l’Allier. Une plaque à son nom se trouve à proximité d’une ferme de Bayet le long de la RN9 à la jonction de la route vers Vichy. Son nom figure sur les monuments aux morts de Veauce, de Cusset et de Vichy. Une rue à son nom a été inaugurée à Cusset en novembre 1966.


Voir : Broût-Vernet, Bayet, Cesset, 29 et 30 août 1944

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article198561, notice BILLY Georges [pseudonyme dans la résistance : Radis] par Henri-Ferréol Billy, version mise en ligne le 28 décembre 2017, dernière modification le 16 mars 2022.

Par Henri-Ferréol Billy

Le 14 juillet 1944 à Bellenaves
Le 14 juillet 1944 à Bellenaves
Plaque Commémorative BILLY Georges à Bayet, A la jonction de la D 2009 et la D 219 en direction de Bayet.

SOURCES : SHD Vincennes : GR 16 P 60579, dossier Georges Billy. — AVCC : AC 21 P 23485, dossier Georges Billy .— notes de recherches d’Henri-Ferréol BILLY . – article sur Georges Billy . — Mémorialgenweb .— État civil Bayet.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément