ANDERBOURG Madeleine [née HUSSON Pierrette, Marcelle, Marie, Madeleine ]

Par Jacques Girault

Née le 11 janvier 1920 à Brunoy (Seine-et-Oise/Essonne), morte le 1er février 2006 à Metz (Moselle) ; directrice d’école à Metz ; militante du SNI, suppléante au Conseil de l’enseignement du Premier degré

Fille d’un employé de commerce, Madeleine Husson, élève d’une école normale d’institutrices depuis 1936, fut reçue au brevet supérieur en 1941 et au certificat d’aptitude pédagogique la même année. Elle se maria avec un employé à la préfecture de Metz. Le couple eut trois garçons. Son mari mourut dans les années qui suivirent.

Institutrice adjointe dans une école primaire de Metz, sur la liste du Syndicat national des instituteurs, elle fut élue suppléante au Conseil de l’enseignement du premier degré, le 17 novembre 1958. Elle était aussi membre du bureau de la section départementale de la Fédération de l’Éducation nationale. Très respectée pour ses engagements laïques, elle ne suivit pas, à la suite d’un conflit avec le Syndicat général de l’éducation nationale, la démission du SNI des directeurs d’école de Metz.

Elle termina sa carrière à la fin de l’année scolaire 1980-1981 comme directrice de l’école mixte Château-Amiot à Metz.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article198841, notice ANDERBOURG Madeleine [née HUSSON Pierrette, Marcelle, Marie, Madeleine ] par Jacques Girault, version mise en ligne le 6 janvier 2018, dernière modification le 22 septembre 2021.

Par Jacques Girault

SOURCES : Arch. Dép. Moselle, 1509W1. — L’Ecole libératrice. — Notes d’André Prochasson transmises par Paul Berger.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément