ANGELIE Marie-Louise [épouse PILLON]

Par Jacques Girault

Née le 16 juin 1900 à Saint-Aulaire (Corrèze), morte le 31 janvier 1985 à Paris (XVe arr.) ; sous-directrice de l’ENNA ; militante syndicale ; membre de la commission administrative paritaire nationale.

Fille d’un palefrenier devenu chauffeur, Marie-Louis Angélie, couturière depuis 1921, se maria en septembre 1925 à la mairie du XVeme arrondissement de Paris avec un ouvrier mécanicien Etienne Pillon. Ils eurent une fille et divorcèrent en 1954. Elle reprit alors son nom de naissance.

Elle travailla dans une usine textile puis fut couturière à domicile, dans le XVIe arrondissement de Paris à partir d’avril 1935. Spécialiste de la couture, elle travaillait en liaison avec le dessin. Elle réussit au concours de professeur technique adjointe en 1937 et à celui de chef des travaux en 1938. Elle devint en novembre 1938, pendant deux ans, maîtresse ouvrière (coupe, couture) à l’école pratique de filles de Sotteville (Seine-Inférieure/Maritime) où, considérée comme une « ouvrière artiste » par le maire, elle encadrait aussi les cours professionnels municipaux. Nommée maîtresse au collège technique de la rue Fondary dans le XVeme arrondissement, détachée, elle devint chef de travaux au collège Paul Cambon de Tunis (Tunisie) d’octobre 1941 à la fin de l’année scolaire 1946. En octobre 1946, elle débuta dans les fonctions d’inspectrice de l’enseignement technique dans l’académie de Rennes. Au bout d’une année, à partir d’octobre 1947, elle devint sous-directrice de l’Ecole normale nationale d’apprentissage qui venait d’ouvrir au 44 rue de la Tour dans le VIIeme arrondissement de Paris. Elle perfectionna notamment des techniques d’habillage en relations avec des stagiaires mannequins et s’occupa très activement des cours de promotion du travail. Elle exerça ces fonctions jusqu’à sa retraite en 1965, assimilée comme agrégée depuis 1963.
Pendant ces années, portant aussi bien son nom marital que celui de naissance, elle fut, sur la liste du Syndicat national de l’enseignement technique, élue comme membre suppléante à la 4eme Commission administrative paritaire nationale des agrégés et assimilés en 1957 et réélue en 1960.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article198847, notice ANGELIE Marie-Louise [épouse PILLON] par Jacques Girault, version mise en ligne le 6 janvier 2018, dernière modification le 29 novembre 2018.

Par Jacques Girault

SOURCES : Arch. Nat., AJ 16/5835, F17 28400. — Presse syndicale. — Notes d’Alain Dalançon.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément