ROGES Jean, Joseph

Par Jean-Sébastien Chorin

Né le 29 décembre 1922 à Lyon (IIIe arr., Rhône), exécuté sommairement le 19 juillet 1944 à Châtillon-d’Azergues (Châtillon, Rhône) ; ébéniste ; agent de liaison des Forces unies de la jeunesse (FUJ) dans le Rhône.

Jean, Joseph Roges était le fils de Clément, Claude, Victor Roges, fabriquant de meubles, et d’Anne-Marie, Blanche Cinquin. Il était ébéniste (ou étudiant d’après son père) et demeurait chez ses parents, à Lyon (IIIe arr., Rhône), 35 rue de la Part-Dieu.
Jean Roges devint agent de liaison des Forces unies de la Jeunesse (FUJ). Le 27 juin 1944, il fut arrêté à Lyon par la Gestapo et incarcéré à la prison de Montluc (Lyon), dans la cellule 60.
Le 19 juillet 1944, Jean Roges et cinquante-et-un autres détenus furent extraits de Montluc et exécutés sommairement par les Allemands à Châtillon-d’Azergues (Rhône).
Son corps fut inhumé au cimetière d’Amancey (Châtillon-d’Azergues). Le 26 août 1944, Jean Roges fut identifié sous le numéro 29 par son père. Exhumé le 14 octobre 1944, il fut enterré à Lyon.
Il obtint le titre d’interné résistant. Il fut reconnu Mort pour la France le 29 janvier 1963. Son nom apparaît sur le monument rendant hommage aux fusillés du 19 juillet 1944 à Châtillon-d’Azergues.

Notice en cours de rédaction.

Voir Châtillon-d’Azergues

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article198911, notice ROGES Jean, Joseph par Jean-Sébastien Chorin, version mise en ligne le 8 janvier 2018, dernière modification le 16 avril 2021.

Par Jean-Sébastien Chorin

SOURCES : Arch. Dép. Rhône, inventaire du Mémorial de l’Oppression (3808W), 3335W22, 3335W10, 3460W3.— Arch. Mun. Lyon, registre actes de décès de 1954 (IIIe arr.).— SHD, Vincennes, inventaire de la sous-série 16P.— Tal Brutmann, Bruno Fouillet, Antoine Grande, Les 52 de Châtillon-d’Azergues, internés de Montluc, fusillés le 19 juillet 1944, 2015.— Mémorial Genweb.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément