COLOMB Jean, Louis, Roger

Par Jean-Paul Bedoin

Né le 20 juin 1898, à Saint-Front-d’Alemps (Dordogne), massacré le 17 août 1944 à Périgueux (Dordogne) ; chef cantonnier ; victime civile.

Fils de Pierre et de Ida Mazeau, époux de Marie-Thérèse Bertrand, il exerçait la fonction de chef cantonnier aux Ponts-et-Chaussées et demeurait à Périgueux, au n° 2 de la place Hoche.
Interné à la caserne Daumesnil, il fut exécuté par l’occupant « le 17 août 1944, vers dix-huit heures  ».
Il ne doit pas être compris dans la catégorie des patriotes, car, comme l’écrit Guy Penaud (op. cit.), « il avait été arrêté par les Allemands pour avoir calomnieusement dénoncé le chef des services préfectoraux, Georges Lanard, comme fabricant de fausses cartes d’identité. »


Voir Périgueux, Mur des Fusillés, Caserne Daumesnil, Rue du 5e Régiment de Chasseurs (5 juin-17 août 1944)

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article199036, notice COLOMB Jean, Louis, Roger par Jean-Paul Bedoin, version mise en ligne le 12 janvier 2018, dernière modification le 28 mars 2021.

Par Jean-Paul Bedoin

SOURCES : Arch. dép. Dordogne. — Archives privées de l’auteur.. — Guy Penaud, Histoire de la Résistance en Périgord, Bordeaux, Éditions Sud-Ouest, 2013. — état civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément