GUILLERMONT Paul, Joseph, Antoine

Par Claude Pennetier

Né le 23 août 1911 à Bourg-Saint-Andréol (Ardèche), mort en déportation le 2 mars 1945 à Mauthausen ; instituteur révoqué devenu cheminot.

Paul Guillermont
Paul Guillermont

Fils d’un conducteur des Ponts et Chaussées, Paul Guillermont se maria avec Augusta Thomas institutrice. Le couple eut trois enfants. Instituteur public à Orgnac (1932-1940), il était un militant laïc et communiste. Il aurait pris ses distances avec le Parti communiste après le Pacte germano-soviétique. Il fut pourtant révoqué par Vichy comme son épouse et, pour travailler, il entra à la SNCF le 14 décembre 1942, comme auxiliaire manœuvre au dépôt du Teil (Ardèche). Résistant, il appartient au réseau Buckmaster et participa aux transports d’armes comme à la préparation de sabotages. en liaison avec Roger Poyol.
Arrêté par la police allemande dans la nuit du 23 au 24 mars 1944, interrogé sur ses rapports avec Poyol qui venait d’être abattu, il fut incarcéré à Nîmes puis à Marseille et dirigé vers Compiègne. Déporté au camp de Sachsenhausen (matricule 84490), il mourut le 2 mars 1945 d’une brocho-pneumonie.
Mort pour la France, il obtint le mention de déporté résistant le 2 janvier 1952.
Décoré à titre posthume de la légion d’honneur, son nom figure sur une plaque souvenir apposée en 1946 dans son école d’Orgnac et sur un monument réalisé par la SNCF en gare du Teil. Une rue et un stade de cette ville portent son nom.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article199096, notice GUILLERMONT Paul, Joseph, Antoine par Claude Pennetier, version mise en ligne le 14 janvier 2018, dernière modification le 14 janvier 2018.

Par Claude Pennetier

Paul Guillermont
Paul Guillermont

SOURCES : AVCC, Caen, 21 P 460239. — Eric Darrieux, Instituteurs ardéchois ...op.cit. — Mémorial des cheminots, op. cit. , notice par Adeline Lee, p. 738-739.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément