MISSEGUE Pierre-Henri

Par Jean-Claude Bellarbre, Marie-Christine Thouin, Lucette Audrerie

Né le 7 mai 1924 à Périgueux (Dordogne), exécuté sommairement au moulin de la Papeterie de Beyssenac (Corrèze) le 16 février 1944 ; ouvrier mécanicien en cycles ; réfractaire au STO dans un refuge de l’Armée Secrète (AS).

Crédit : AFAV

Né le 7 mai 1924 à Périgueux, Pierre-Henri Missegue était le fils de René et de Denise Gatinel, tante de Raymond Gatinel, lui aussi victime du massacre. En 1944, la famille vivait à Genis (Dordogne).
Il travaillait comme ouvrier-mécanicien en cycles au magasin Personne, rue Eguillerie à Périgueux ; il était alors hébergé au domicile de son oncle et de sa tante Gatinel.
Il a gagné le refuge du moulin de la Papeterie à une date indéterminée, très probablement pour échapper au S.T.O et sur les conseils de Lucien Pierre Marchat, lui aussi originaire de Périgueux, rescapé du massacre, dont la famille avait des attaches à Savignac-Lédrier, situé à quelques kilomètres. Il faisait partie d’un groupe de 50 à 60 jeunes installés en ces lieux courant janvier par Fernand Devaud, et Raoul Audrerie, alias « Crapaud », responsables de l’A.S. Dordogne Nord.
Exécuté sommairement par les Allemands avec 33 de ses camarades, il a été inhumé au cimetière de Payzac (Dordogne) le 19 février 1944. Son corps a été transféré ultérieurement à la nécropole du Mémorial de la Résistance de Chasseneuil-sur-Bonnieure (Charente). La famille, très modeste, a choisi de bénéficier de la possibilité offerte depuis fin octobre 1944 par l’Etat-Major des Armées de fournir une sépulture aux victimes déclarées « Mort pour la France », déclaration obtenue le 23 octobre 1947.



Voir Moulin de la Papeterie, commune de Beyssenac ; massacre dit du Pont Lasveyras (16 février 1944)

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article199234, notice MISSEGUE Pierre-Henri par Jean-Claude Bellarbre, Marie-Christine Thouin, Lucette Audrerie , version mise en ligne le 18 janvier 2018, dernière modification le 23 mars 2018.

Par Jean-Claude Bellarbre, Marie-Christine Thouin, Lucette Audrerie

Crédit : AFAV

SOURCES : Informations recueillies par l’AFAV auprès de sa famille. — P.V de la gendarmerie de Lanouaille (Dordogne), 21 février 1944. — Acte de décès n° 5, 1944, mairie de Beyssenac. — Archives Départementales de la Dordogne. — AFAV (coll.), Massacre au Pont-Lasveyras, 16 février 1944, les archives parlent, 2016, 266 p. — AFAV, Massacre du Pont Lasveyras, DVD, 2011.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément