Beuvry (Pas-de-Calais), 24 - 25 mai 1940

Par Dominique Tantin, Geneviève Launay

Les 24 et 25 mai 1940, un détachement de la division SS Totenkopf massacra 26 civils dans cette commune du Pas-de-Calais.

Ce massacre fut lié aux combats opposant les Waffen-SS de la division Totenkopf aux troupes franco-britanniques sur le canal d’Aire à La Bassée. Exaspérés par la résistance opiniâtre des alliés et ayant subi des pertes conséquentes, un détachement de la division SS Totenkopf composé des hommes du III./SS-Inf.Rgt. 1 du SS-Sturmbannführer Bestmann et la 1re compagnie du bataillon du génie du SS-Obersturmführer Siegfried Müller se vengea sur la population civile dans le quartier du Quesnoy, habitants et réfugiés, Français et Belges.
Le bilan du massacre diverge selon les sources. Le site du club d’Histoire de Beuvry – qui présente un récit très détaillé du massacre – évalue à 67 le nombre de morts. L’historien Jean-Luc Leleu (op. cit.) avance le nombre de 48 victimes. La liste du Monument commémoratif 1939-1945 de Beuvry comporte 135 noms dont 46 pour mai 1940. En définitive, au terme des recherches menées pour l’établissement de cette monographie, on peut retenir le nombre de 46, mais il réunit plusieurs catégories de victimes tuées à des dates différentes : les 26 civils massacrés et les 11 soldats morts au combat les 24-25 mai, 5 civils tués le 21 mai lors d’un mitraillage par des avions britanniques, deux soldats tués à l’ennemi le 23 mai, et deux inconnus.


Le massacre des 26 civils à Beuvry s’inscrit dans une succession de crimes de guerre perpétrés par cette division SS au cours de la campagne de mai-juin 1940.
Pour l’interprétation du comportement de cette unité, le lecteur voudra bien se reporter à la monographie du massacre de Simencourt (21 mai 1940)


Liste des victimes inscrites sur le Monument aux Morts commémoratif 1939-1945 de Beuvry pour mai 1940.



Civils massacrés les 24-25 mai 1940
ATTAQUE Jean
BAUDELLE Gustave
BOSQUILLON Alphonse
CLERET Maurice
DEFFENSE André, Désiré
DESSE Henri, Georges
DESSE Hélène
DUMONT Jules, Guislain
FAUCHE Camille, Antoine
FAUCHE Charles
GENOT Camille, Jean, Baptiste, Joseph
GOURDIN Émile, Alfred
HOOGE Frans
JENQUART Jean, Baptiste
LOGIE Auguste, Léon
LOGIE Bénoni, Léon
LOGIE Georges
LOGIE Georges, Henri
LOGIE Rémy, Louis (ou Louis sur le monument)
MAHODEN Oscar
NEUKERMANS Oscar
NOULETTE Alcide, Gaston
PHILIPPE Joseph
ROGIER Pierre, Martin
SCHILT Jonas
WAROQUIEZ François, César


Militaires tués à l’ennemi les 24-25 mai 1940
(Abréviations : MpF : Mort pour la France, MM : Monument aux Morts, MdHMil : Mémoire des Hommes, Militaires décédés pendant la seconde guerre mondiale)
ANNEREAU Philibert, Jean, Baptiste, Auguste, né le 6 septembre 1917 à Les Landes-Genusson (Vendée), 13e RI, tué le 24 mai 1940, MpF (Ac 21 P 8126 d’après MdHMil)
BORROMEO André, Marcel, né le 18 janvier 1916 à El Biar (Algérie), 131e RI, mort au champ d’honneur le 24 mai 1940 (d’après MdHMil il serait mort à Bervoy (Pas-de-Calais) or cette commune n’existe pas, il s’agit en fait de Beuvry), MpF (AC 21 P 27430)
BURNEY Jean, François (ou BRUNEY sur le monument) né le 27 mai 1917 à Paris. 13e RI, tué le 24 mai 1940, MpF (AC 21 P 36070)
DESCHAMPS Fernand, Jean (ou DECHAMPS sur le monument), né le 16 juin 1914 à Limoges (Haute-Vienne), 131e RI, tué le 24 mai 1940, MpF (AC 21 P 118069).
GASPARD René, né le 8 décembre 1914 dans le département de la Haute-Vienne, 131e RI, tué le 25 mai 1940, MpF (AC 21 P 189086)
GAUTHIER Jean,Michel, né le 25 septembre 1913 à Orléans (Loiret), militaire, unité non identifiée (complément : 7e compagnie), tué le 24 mai 1940, MpF (AC 21 P 189368)
HERBRETEAU Léon, Marie, Armand, né le 2 novembre 1917 à Saint-André-Goule-d’Oie (Vendée), 13e RI, tué au combat le 24 mai 1940, MpF (AC 21 P 54318)
MORAT Jacques, né le 19 mai 1917 à Provins (Seine-et-Marne), Sous-lieutenant 7e GRDI (Groupe de Reconnaissance de Division d’Infanterie) [Cavalerie/A.B.C.(Arme Blindée et Cavalerie)] : Groupe de type motorisé avec automitrailleuses.
A bord de son automitrailleuse, avec ses deux compagnons, le sous-lieutenant Jacques Morat du 7e G.R.D.I assurait avec un char léger anglais la défense du pont de Gorre. Durant tout l’après-midi du 24 mai, les deux blindés firent la navette du haut en bas de la route montant au pont et firent feu de leurs mitrailleuses sur les S.S. circulant sur les routes de l’autre côté du canal. Pour venir à bout de l’auto mitrailleuse du sous-lieutenant Jacques Morat et du char anglais, les Allemands durent mettre en batterie de nombreuses pièces d’artillerie en rassemblant des civils et en les employant comme boucliers. A 18h les deux blindés étaient toujours en position et avaient échappé à tous les obus, puis ils furent atteints et le sous- lieutenant Jacques Morat fut tué dans son auto-mitrailleuse". MpF (AC 21 P 97703). Légion d’honneur, Croix de guerre avec palme. MM de Vouziers, Monument commémoratif du lycée Faidherbe à Lille (Nord), Plaques commémoratives du collège Saint-Paul à Lille.
MOUSSON André, Antoine, né le 29 juin 1912 à Nevers (Nièvre), Sergent-chef 13e RI, tué au combat le 24 mai 1940, inhumé dans le carré militaire, carré 15, au cimetière de Nevers. MpF (AC 21 P 105284), Monument commémoratif du Souvenir français au cimetière de Nevers.
PLOQUIN Joseph, Jean, né le 7 avril 1917 à Montaigu (Vendée), 131e RI, tué au combat le 24 mai 1940, MpF (AC 21 P 130080).
VOISIN Armand, né le 12 décembre 1914 à Charrin (Nièvre), 13e RI, tué au combat le 24 mai 1940, MpF (AC 21 P 168555).


Des noms figurent à d’autres dates
Le 21 mai

DESCAMPS Emilienne, Julienne, née le 20 février 1908 à Lens (Pas-de-Calais), fille d’Émile et de Blanche Lobleau, mariée le 28 juin 1930 à Rouen (Seine-Inférieure, Seine-Maritime) avec Marcel Heintje, marinière sur la péniche "Varangéville" de passage à Beuvry a été mitraillée le 21 mai 1940 sur le canal d’Aire à La Bassée par des avions anglais.
GUILLET Pierre, Marie, né le 20 novembre 1916 à Plessé (Loire-Inférieure, Loire-Atlantique), 13e RI, tué à l’ennemi le 21 mai 1940, MpF (AC 21 P 201643)
HEINTJE Marcel (ou HEINZ sur le monument), né le 8 février 1902 à Chauny (Aisne), fils de Georges et de Florine Fovelle, marié le 28 juin 1930 à Rouen (Seine-Inférieure, Seine-Maritime) avec Emilienne Descamps, domicilié à Rouen, marinier sur la péniche "Varangéville", de passage à Beuvry a été mitraillé le 21 mai 1940 sur le canal d’Aire à la Bassée par des avions anglais.
HEINTJE Micheline, Huguette (ou HEINZ sur le monument), née le 10 juillet 1932 à Amfreville-la-Mi-Voie (Seine-Inférieure, Seine-Maritime), fille de Marcel et de Emilienne Descamps, domiciliée à Rouen (Seine-Inférieure, Seine-Maritime), fille de marinier sur la péniche "Varangéville", de passage à Beuvry a été mitraillée le 21 mai 1940 par des avions anglais.
HEINTJE Monique, Marcelle (ou HEINZ sur le monument), née le 19 octobre 1938 à Nanterre (Seine, Hauts-de-Seine), fille de Marcel et de Emilienne Descamps, domiciliée à Rouen (Seine-Inférieure, Seine-Maritime), fille de marinier sur la péniche "Varangéville", de passage à Beuvry a été mitraillée le 21 mai 1940 par des avions anglais.
Le 23 mai :
DUVAL Julien, statut : militaire (d’après MdHMil), décédé le 23 mai 1940, dossier SHD Caen (AC 21 P 178609), aucune autre information ni dans Mémorial Genweb ni dans MdHMil. Il y a un dossier à Vincennes (GR 16 P 206392) au nom de Duval Julien, Auguste, Eugène, Edouard sans aucune indication.
MOHAMED Kassem, militaire, unité (Infanterie) non identifiée (ne figure pas dans MdHMil), tué à l’ennemi le 23 mai 1940. Inhumé dans la Nécropole Nationale de La Targette de Neuville-Saint-Vaast, (Pas-de-Calais), Carré F, rang 1, tombe 8530. MpF (AC 21 P 91734).
Plus deux Inconnus, sans date.
Soit un total de 46 victimes.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article199358, notice Beuvry (Pas-de-Calais), 24 - 25 mai 1940 par Dominique Tantin, Geneviève Launay, version mise en ligne le 22 janvier 2018, dernière modification le 8 juin 2020.

Par Dominique Tantin, Geneviève Launay

SOURCES : Hélène Guillon, Les massacrés par les Allemands en France, 1940-1945, Étude sur la répression extrajudiciaire allemande en France de l’invasion à la Libération, mémoire de Master 2 sous la direction de Michel Boivin, Université de Caen, UFR d’Histoire, 2005-2006, Annexes. — Jean-Luc Leleu, La division SS-Totenkopf face à la population civile du Nord de la France en mai 1940, Revue du Nord 4/2001 (n° 342), p. 821-840. — Site du Club d’Histoire de Beuvry, 22 janvier 2018. — MémorialGenWeb. — Liste des victimes établie et documentée par Geneviève Launay (mai 2020).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément