DESMOULIN Jean, Baptiste, Aimé

Par Huguette Juniet, Annie Pennetier

Né le 5 janvier 1921 à Montel-de-Gelat (Puy-de-Dôme), exécuté sommairement le 13 juin 1944 à Latour devenu La Tour-d’Auvergne (Puy-de-Dôme) ; résistant FFI.

Fils de Gilbert Desmoulin et de Marguerite Gomichon.

Le 13 juin 1944, Jean Desmoulin, jeune résistant et certainement réfractaire au STO, se trouvait avec 17 autres résistants dans un camion qui rejoignait le maquis de Pontgibaud (Puy-de-Dôme). Alors qu’ils s’étaient arrêtés pour ramasser du bois pour leur gazogène, sur la route entre Saint-Pardoux et Latour, une unité de chasseurs parachutistes allemands de Lyon revenant d’une mission les arrêta.
Fuyant à travers bois pour se protéger, Jean Desmoulin ,Henri Sergère et Noël Giaretto furent abattus au lieu-dit Les Essarts commune de Latour.

Jean Desmoulin a été reconnu « Mort pour la France » et homologué FFI.

Son nom est gravé sur la plaque commémorative de sa commune Montel-de-Gelat et sur la stèle dédiée aux trois martyrs située aux abords de la D 203 à La Tour-d’Auvergne.

Voir monographie : Pérignat-sur-Allier.
Bio en cours.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article199516, notice DESMOULIN Jean, Baptiste, Aimé par Huguette Juniet, Annie Pennetier, version mise en ligne le 6 février 2018, dernière modification le 14 novembre 2019.

Par Huguette Juniet, Annie Pennetier

SOURCES : SHD . — MémorialGenweb.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément