HERVÉDÉ (HERWEDE) Alfred

Par Patrick Auzende

Né le 29 mars 1915 à Strasbourg (Basse-Alsace, Alsace-Lorraine), mort le 26 septembre 1976 ; typographe alsacien ; syndicaliste CGT du Livre, membre du comité régional des relieurs, trésorier adjoint de 1965 à 1969 puis trésorier du syndicat des relieurs et margeurs de Strasbourg de 1969 à 1975 ; délégué du personnel à l’imprimerie Régionale.

Alfred Herwede (nom francisé en 1918 : Hervédé) naquit le 29 mars 1915 à Strasbourg, en Basse-Alsace, en Alsace-Lorraine, région de l’Empire allemand de 1871 à 1918. Issu d’une famille populaire, aîné de 9 enfants, Alfred Hervédé a assumé très tôt des responsabilités familiales. Sur le plan professionnel, il choisit à l’âge de 14 ans les métiers du livre. Il fut apprenti de 1929 à 1932 chez Gunst, un atelier de reliure artisanale. Alfred Hervédé se retrouva au chômage durant la crise économique des années 1934-35. Il fut ensuite embauché à l’Imprimerie Régionale. Pendant la seconde guerre mondiale, Alfred Hervédé fut incorporé de force dans l’armée allemande (Wehrmacht) et fait prisonnier par les forces américaines. Après la guerre, libéré, Alfred Hervédé reprit ses activités professionnelles à l’Imprimerie Régionale en tant que responsable de la reliure. Il resta à ce poste jusqu’en 1975.

Alfred Hervédé adhéra au Syndicat des relieurs et des margeurs de Strasbourg le 12 septembre 1930. Cette organisation syndicale fondée en 1896 est reconnue depuis le 1er juillet 1919 comme la 175ième section de la Fédération Française des Travailleurs du Livre CGT. Alfred Hervédé était considéré par ses pairs comme "dynamique et combatif". Il a été délégué du personnel à l’imprimerie Régionale. Alfred Hervédé fut membre du comité régional des relieurs pendant 20 ans. Il fut par ailleurs trésorier adjoint de 1965 à 1969 puis trésorier du syndicat des relieurs de Strasbourg en 1969 à 1975.
Alfred Hervédé s’impliqua dans le secteur mutualiste du livre. Il fut le vice-président de la mutuelle "l’Union des Relieurs". Et pour l’anecdote, il avait un brevet de secouriste.

Marié et père d’un enfant, Alfred Hervédé résidait 20 rue de Saales à Strasbourg (Bas-Rhin). Alfred Hervédé mourut le 26 septembre 1976.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article199627, notice HERVÉDÉ (HERWEDE) Alfred par Patrick Auzende, version mise en ligne le 29 janvier 2018, dernière modification le 29 janvier 2018.

Par Patrick Auzende

SOURCES : Le Travailleur du Livre, n° 7, p. 6, novembre-décembre 1976. — Archives de l’Institut CGT Alsace d’histoire sociale.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément