HABER Charles

Par Patrick Auzende

Né le 10 décembre 1868, mort le 27 décembre 1952 ; typographe alsacien ; syndicaliste CGT du Livre ; trésorier du club des compositeurs à la machine.

Charles Haber naquit le 10 décembre 1868. Sur le plan professionnel, il choisit les métiers du livre. Charles Haber fut apprenti typographe vers la fin des années 1880. Son brevet de compagnon obtenu, il exerça successivement la profession de compositeur à la main puis celle de compositeur à la machine. Charles Haber fit l’essentiel de sa carrière à l’Imprimerie Populaire Strasbourgeoise, établissement éditant la Presse Libre (Die Freie Presse, journal de la Section Française de L’Internationale Ouvrière dirigée par Jacques Peirotes (voir ce nom), Georges Weill (voir ce nom), Eugène Imbs (voir ce nom).

Charles Haber adhéra le 26 janvier 1890 au Syndicat Typographique de Strasbourg. Cette organisation syndicale fondée le 18 septembre 1871 est reconnue depuis le 1er juillet 1919 comme la 175ième section de la Fédération Française des Travailleurs du Livre CGT.

Charles Haber s’impliqua dans les clubs professionnels du livre. Les clubs professionnels chez les typographes ont un rôle bien particulier. Ils structurent dans un esprit corporatiste un métier hautement qualifié lié à la mécanisation autour des conditions de travail, des normes d’apprentissage et de la transmission des nouvelles techniques. En Alsace, le monde du Livre est caractérisé au début du 20ème siècle par l’existence de nombreux clubs professionnels : le club des compositeurs à la machine (maschinenstzer Club) fondé en 1908, le club des imprimeurs (Maschinenmeister Club) fondé en 1904 et l’association des opérateurs linotypistes fondée en 1909. Charles Haber fut le trésorier du club des compositeurs à la machine.

Charles Haber mourut le 27 décembre 1952.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article199637, notice HABER Charles par Patrick Auzende, version mise en ligne le 29 janvier 2018, dernière modification le 29 janvier 2018.

Par Patrick Auzende

SOURCES : Le Travailleur du Livre, n° 1, p. 7, janvier 1953.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément