CHUDY Joseph

Par Pierre Schill

Né le 2 février 1926 à Roche-la-Molière (Loire), mort le 16 juillet 1998 à Freyming-Merlebach (Moselle) ; mineur aux Houillères du Bassin de Lorraine (HBL) ; délégué mineur suppléant (1958-1964) et délégué titulaire (1964-1970) ; administrateur de la Société de secours minière de Sarre et Moselle (1959-1964) ; membre de la commission paritaire des HBL ; membre de la commission administrative de la Fédération régionale des mineurs de charbon CGT à partir de 1966 ; conseiller municipal de Saint-Avold (Moselle) de 1971 à 1977.

Joseph Chudy était le fils de Valentin Chudy, né le 30 janvier 1894 à Kroben (Allemagne, aujourd’hui Pologne), et de Véronique, née le 12 juin 1907 à Merten (Pologne) ; le père de Joseph Chudy était un mineur polonais qui vint s’installer en France avant la Première Guerre mondiale. Il travailla dans les années 1920 à Roche-la-Molière (Loire) où naquit Joseph Chudy. La famille vint s’installer dans le bassin houiller lorrain au début des années 1930. Joseph Chudy fut évacué en septembre 1939 avec ses parents à Roche-la-Molière (Loire). Ne souhaitant pas rentrer en Moselle alors que le département lorrain était une nouvelle fois annexé par l’Allemagne, Joseph Chudy resta dans la Loire jusqu’à la fin de la guerre. Il commença à travailler à la Compagnie des Mines de Roche-la-Molière et Firmigny (Loire) en avril 1941.
De retour en Moselle en juillet 1945, Joseph Chudy fut embauché au puits de Sainte-Fontaine du Groupe Sarre et Moselle des Houillères du Bassin de Lorraine (HBL) comme conducteur de locomotives (fond). Il y travailla jusqu’à sa retraite en février 1976. Il adhéra à la CGT dès la Libération.
Candidat de la CGT aux élections des délégués mineurs du 14 mai 1958 pour la circonscription Sainte-Fontaine (fond) des HBL, il obtint 844 voix sur 1 253 suffrages exprimés pour 1 278 votants et 1 726 électeurs inscrits et fut élu au poste de suppléant. Il fut réélu en mai 1961. Il fut à nouveau candidat aux élections de mai 1964, mais cette fois au poste de titulaire. Il obtint 411 voix sur 776 suffrages exprimés (pour 799 votants et 1 166 électeurs inscrits) et fut élu. Il occupa cette fonction jusqu’en juin 1970.
Il fit partie de la délégation des mineurs de charbon mosellans au 53e congrès national de la FNTSS-CGT de juin 1958 à Saint-Etienne (Loire). Au début de l’année 1966, lors du 9e congrès de la Fédération régionale des mineurs de charbon CGT, il fut élu à la commission administrative.
Joseph Chudy se présenta sur la liste de la CGT aux élections du 5 novembre 1959 au conseil d’administration de la Société de secours minière de Sarre et Moselle à Merlebach (Moselle). La CGT obtint 7 360 voix sur 20 747 suffrages exprimés pour 21 320 votants et il fut élu.
En décembre 1959, il fut candidat CGT aux élections à la commission paritaire des puits Sainte-Fontaine et Peyerimhoff du groupe Sarre et Moselle des HBL. Il obtint 725 voix sur 1 349 suffrages exprimés (pour 1 370 votants et 2 441 électeurs inscrits) contre 587 voix au candidat de la CFTC et fut élu. Il siégea aussi à la commission logements des HBL.
Joseph Chudy s’investit activement dans toutes les actions syndicales des années 1950 au début des années 1970.
Il anima par exemple, le 29 octobre 1965 au puits Sainte-Fontaine, la « journée revendicative et de protestation » organisée par le comité intersyndical CGT-CFTC-FO à l’occasion de la venue du ministre de l’Industrie M. Bokanowski dans le bassin houiller lorrain.
Proche sinon membre du PC, Joseph Chudy se présenta aux élections municipales de mars 1971 à Saint-Avold (Moselle) sur la liste de gauche pour la section communale de la cité Jeanne-d’Arc. Il obtint au premier tour 378 voix sur 697 suffrages exprimés pour 628 votants et 1 020 électeurs inscrits et fut élu.
Marié le 26 août 1955 à Saint-Avold (Moselle) avec Marie-Rose née Bohringer le 14 mai 1935 à Cherbourg (Manche), ils eurent trois enfants.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article20000, notice CHUDY Joseph par Pierre Schill, version mise en ligne le 25 octobre 2008, dernière modification le 25 octobre 2008.

Par Pierre Schill

SOURCES : Arch. Houillères du Bassin de Lorraine : dossiers personnels de Joseph Chudy et de Nicolas Thirion ; Vt53-B3 ; Vt233- B93 et B161. — Arch. mun. Saint-Avold (Moselle) : 7 W 45. — Arch. Fédération régionale des mineurs de charbon CGT de Moselle : Le Travailleur du Sous-Sol, Der Kumpel, 30 mai 1958, 12 juillet 1958, 13 juin et 15 décembre 1959, n°spécial, 13 mai 1961, 30 mai 1961, mai 1966, avril-mai et juin 1967, 1er au 15 mars 1972 ; Le Droit minier, n° 5, mai 1972. — Renseignements fournis par Marie-Rose Chudy, son épouse.

ICONOGRAPHIE : Portrait, collection personnelle de Marie-Rose Chudy.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément