BOUCHARD Alphonse, Marie, Fulbert, Clément

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 10 avril 1901 à Vitteaux (Côte-d’Or), mort au combat le 7 septembre 1944 à Sainte-Marie-sur-Ouche (Côte-d’Or) ; cheminot ; résistant des Forces françaises de l’Intérieur (FFI).

Alphonse Bouchard était le fils de François Clément, cultivateur et de Jobard Anne, sans profession, domiciliés à Cessey, hameau de Vitteaux. Il se maria le 11 février 1922 à Sombernon (Côte-d’Or) avec Marguerite Bernadette Rouget. Il était employé de la SNCF et demeurait à Dijon.
Il entra dans la Résistance aux Francs-tireurs et partisans français de la Compagnie "Madagascar". Le 6 septembre 1944, de furieux combats se sont déroulèrent entre Sombernon et Sainte-Marie-sur-Ouche. Au cours d’un engagement entre la compagnie "Madagascar" et un bataillon de mitrailleurs allemands, il tomba les armes à la main, le 7 septembre à 13 heures.
Dans la soirée six autres résistants résistants furent abattus sur le champ pour avoir tenté de rejoindre d’autres mouvements à Dijon. Il s’agissait de Christiane Perceret dite "Yoli", Albert Jeannot, Lucien Couette Pierre Lessiau, Pierre Menoud et Marcel Boyaud.
Il obtint la mention « Mort pour la France » et fut homologué comme soldat des Forces française de l’Intérieur le 26 juillet 1948.
Son nom figure sur le monument aux morts, à Marsannay (Côte-d’Or).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article200140, notice BOUCHARD Alphonse, Marie, Fulbert, Clément par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 16 février 2018, dernière modification le 4 septembre 2020.

Par Jean-Louis Ponnavoy

Gilles Hennequin Résistance en Côte-d’Or tome IV, Dijon 1997.— Nombreux articles commémoratifs dans Journal Le Bien Public.— Mémorial GenWeb.— État civil .

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément