LAMBERT René (Doubs)

Par Louis Botella

Ouvrier horloger ; syndicaliste CGT et militant socialiste du Doubs.

En février 1927, René Lambert était le secrétaire du groupe des monteurs de boites et faiseurs de pendants au sein du syndicat CGT des ouvriers de l’Industrie horlogère (SOIH) de Besançon. En mars 1928, il siégeait, au titre de la CGT, au sein de la commission locale professionnelle (CLP) de Besançon.

Lors des élections municipales de mai 1929 dans cette commune, René Lambert figura sur la liste des candidats présentés par l’Entente socialiste du Doubs, regroupant des militants du Parti socialiste SFIO et de l’USC (Union socialiste communiste).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article200245, notice LAMBERT René (Doubs) par Louis Botella, version mise en ligne le 20 février 2018, dernière modification le 20 février 2018.

Par Louis Botella

SOURCE : L’Œuvre sociale, organe d’unité syndicaliste, socialiste et coopératif, 19 février 1927, 17 mars 1928, 27 avril 1929 (Bibliothèque municipale de Besançon). —

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément