CHOUVEL Antoine, Célestin

Par Michel Gorand

Né le 14 avril 1920 à Saint-Rémy-sur-Durolle (Puy-de-Dôme), mort en action le 25 août 1944 à Thiers (Puy-de-Dôme) ; polisseur ; soldat FFI.

Cliché de Christiane Guèleraud
Plaque installée sur le mur du collège Audembron.

Fils de Claudius, Pierre Chouvel, coutelier et de Marie Androdias, son épouse. Antoine Chouvel était célibataire, polisseur au Montel, commune de La Monnerie-le-Montel (Puy de Dôme) ; il était soldat des Forces françaises de l’Intérieur (FFI) ; il fut blessé mortellement le 25 août 1944 à Thiers, lors des combats, pour la libération de la ville de Thiers, contre les soldats allemands du 18e bataillon de grenadiers SS de la Panzer division Wessel ; il succomba à ses blessures le même jour à 20h, à l’hôpital de Thiers, 42 rue Mancel Chabot. Déclaration de décès de Claudius Chouvel, père, le 26 août. Reconnu « Mort pour la France ». Homologué FFI, dossier SHD. GR16P 130.029. Il fut inhumé à La-Monnerie-le-Montel.


Libération de la ville de Thiers (Puy-de-Dôme) 25 août 1944

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article200322, notice CHOUVEL Antoine, Célestin par Michel Gorand, version mise en ligne le 23 février 2018, dernière modification le 20 décembre 2021.

Par Michel Gorand

Cliché de Christiane Guèleraud
Plaque installée sur le mur du collège Audembron.

SOURCES : SHD Vincennes : GR 16 P 130029. Dossier de Résistant (non consulté) .— AVCC : AC 21 P 45286. Dossier d’Antoine Chouvel (non consulté) .— du registre des décès de Thiers. — Le Bulletin du Cercle d’Études 2e guerre mondiale, de Thiers- n° 12 d’octobre 2004.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable